CONDAMNATION DE VITAL KAMERHE: LA RÉACTION DE LA DIASPORA

Il faut rappeler que le procès Vital Kamerhe et Jamal a débouché sur la condamnation par la justice congolaise des 20 ans de prison pour ces deux complices dans le détournement des deniers publics concernant le projet des 100 jours du chef de l’état Felix Tshilombo, au pouvoir depuis 24 janvier 2019.

L’heure n’est plus de chercher à savoir les faits qui leur ont été reprochés sont bel et bien vrais ou faux, car dans la mesure où la justice congolaise, qui est l’organe habilité dans l’éclaircissement des faits et l’établissement de responsabilités des uns des autres en matière judiciaire, décide de restreindre ainsi les libertés des accusés faisant l’objet de la poursuite, il est tout à fait claire que des éléments probants et irréfutables ont été relevés.

Mais l’heure est peut à nous dire quelles sont les leçons tirées et comment faire en sorte de mettre fin réellement, et une fois pour toute à cette pratique de corruption et de détournement déjà courante chez ceux qui descendent ou ont à gérer des responsabilités politiques dans notre cher et beau pays; naturellement l’un des plus riches du monde mais socialement l’un des plus pauvres du monde.

Voilà pourquoi, la plateforme « Diaspora RDC Horizon 2050 » basé à Paris, félicite ce travail aussi délicat effectué par nos juges en particulier et de l’appareil judiciaire en général, qui se sont distingués par leur professionnalisme, c’est à dire la qualité et la maîtrise dans le traitement du dossier, tout au long de la procédure.

Cependant elle voudrais souligner ceci que le dossier Vital Kamereh ne devait pas être le premier et dernier dans cette série, car il en existerait d’autres encore plus portant, en terme de perte pour le trésor public, que celui qui a concerné Vital et Jamal.

Il suffit d’être attentifs pour entendre parler des centaines des millions de détournés par-là, des dizaines par ici; la justice a donc matière à traiter, car dans un état de droit au vrai sens du terme, personne n’est au-dessus de la loi. Mais dans le cas où cela s’arrêtait au seul dossier Kamereh et Jamal, nous conclurons donc à un simple règlement de compte et humiliation vis avis de celui-la même qui , pour beaucoup, a été l’artisan de l’alternance qui a permis à l’opposition de prendre le pouvoir; c’est donc la suite qui en jugera.

La diaspora reste donc attentifs à la suite de la situation, tout en invitant les autorités judiciaires à poursuivre sans faille leur mission au combien salvatrice pour l’intérêt général de la notre pays.

JSK

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s