Décembre 2019 à Mai 2020: la CNDH condamne les pertes en vies humaines en RDC!

Ce mardi 14 juillet 2020, à l’hôtel Sultani, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-RDC) a présenté du rapport synthèse de la situation des droits de l’homme et celle des défenseurs des droits de l’homme en général et pendant l’État d’urgence en particulier.

Ainsi, la CNDH-RDC condamne les pertes en vies humaines enregistrées au cours de la période allant des mois de décembre 2019 à Mai 2020, lors des attaques des populations à l’Est du pays, lors des manifestations publiques à Kinshasa, dans le Haut-Katanga et au Kongo Central ainsi que lors de suivi de l’application des mesures de port obligatoire des masques à Kinshasa.

D’entrée de jeu, le président de la CNDH-RDC, Mwamba Mushinkoke a laissé entendre que la situation des droits de l’homme en général et celle des défenseurs des droits de l’homme en particulier méritent, cordialement, une surveillance accrue en vue de déceler à temps, les violences ou atteintes aux droits de l’homme, afin de faire des recommandations pertinentes aux institutions de la République pour la prise des mesures correctives immédiates ou progressives qui, du reste, s’imposent.

« C’est dans ce but que la CNDH a élaboré un programme qui a démarré au mois de décembre 2019, avec l’appui de Open Society Initiative Southern for Africa (OSISA), visant à organiser des réunions mensuelles sur la situation des droits de l’homme et des défenseurs des droits de l’homme à Kinshasa et dans les autres provinces de la République », a renseigné le président de la CNDH.

Dans ce rapport, la CNDH-RDC a fait un tableau sombre de la situation des droits de l’homme en RDC sur tous les plans à l’instar de la situation des droits civils et politiques et autres.

Dans ce registre, la CNDH note que la situation des droits civils et politiques est caractérisée par des arrestations arbitraires, détentions illégales, les passages à tabac les détenus pour ne citer que ceux-là.

Ce rapport de la CNDH-RDC porte d’une part sur la situation des droits de l’homme et des défenseurs des droits de l’homme, à savoir les violations et atteintes aux droits de l’homme, les victimes et auteurs desdites violations et atteintes; et d’autre part, sur les efforts fournis par les autorités concernées par la prise des mesures correctives avant et pendant l’état d’urgence sanitaire afin d’améliorer la situation des droits de l’homme et des défenseurs des droits de l’homme.

Il sied de noter que la CNDH-RDC a fait des recommandations au Président de la République, au Parlement et au gouvernement de la République.

Christian Okende

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s