Controverse autour du contreseing du VPM: S’il veut réformer l’armée, il n’a pas besoin d’envoyer le Premier ministre en mission pour le poignarder dans le dos (Professeur Godefroid Bokolombe)

Le Professeur Godefroid Bokolombe vient de mettre, via Axenordsud Média, les points sur les « i » et les barres sur les « t » autour d’un débat sur les ordonnances du Président de la République, Félix Tshisekedi contresignées par le VPM en charge de l’intérieur sans le Premier ministre, Ilunga Ilunkamba. Selon cet éminent Professeur, Félix Tshisekedi vient de commettre « Une énième faute ».

« Ne pouvant débattre avec chacun de vous, chers amis, je vous livre ci-après les réponses et les répliques condensées à vos questions et observations contradictoires: Je réitère avec la même fermeté mon propos selon lequel les ordonnances de nominations des officiers généraux et supérieurs aux grades et fonctions ainsi que des magistrats violent la lettre et l’esprit de la Constitution en ses articles 81, 82 et en son préambule », a-t-il argumenté.

En droit constitutionnel, le professeur Godefroid Bokolombe explique, l’empêchement du Premier ministre engendre deux conséquences différentes selon qu’il est définitif ou temporaire. S’il est définitif, il débouche sur la démission du Premier ministre et de son gouvernement ; s’il est temporaire, il donne lieu à l’intérim.

D’où, dit-il, l’empêchement temporaire du Premier ministre ne peut donner lieu à l’intérim que dans les cas sérieux tels le voyage à l’étranger, l’hospitalisation, l’enlèvement ou la disparition. Une courte mission à l’intérieur du pays ne peut être considérée comme un cas d’empêchement. C’est ainsi, indique-t-il, la presse internationale se moque du Président de la RDC.

Comme quoi, le professeur Godefroid Bokolombe a fait savoir qu’un analyste français a même dit, faisant le parallélisme,  » c’est comme si le Premier ministre en mission à Lyon ou à Strasbourg était considéré comme empêché « .

Dans cette ligne droite, ce scientifique congolais précise que le Premier ministre, empêché, peut délimiter les matières faisant l’objet de délégation.

« Nous sommes en matière politique et non administrative et préfectorale. C’est ainsi que le Président du Sénat assumant l’intérim du Président de la République, empêché, ne peut dissoudre le Parlement ; de même, le Vice-ministre assumant l’intérim de son ministre titulaire ne peut prendre des arrêtés », renchérit-il.

Dans la foulée, estime-t-il, les personnes qui soutiennent les erreurs du Chef de l’État n’aiment ni la République, ni son Président car, lâche le Professeur Godefroid Bokolombe, ce sont des fanatiques ou des chercheurs d’emploi. D’où, il les qualifie tous comme la corde soutient le pendu.

Il rappelle, par ailleurs, que le Président de la République, Chef de l’État est la première institution du pays. De ce fait, il laisse comprendre que ses collaborateurs et partisans doivent l’aider à garder la hauteur de la fonction. Il ne peut pas recourir aux artifices et machinations pour prendre des actes relevant de sa compétence.

« S’il veut réformer l’armée, il en a le plein droit, il n’a pas besoin d’envoyer le Premier ministre en mission pour le poignarder dans le dos », a fait savoir le Professeur Godefroid Bokolombe.

Pour mettre fin à ce débat qui, du reste, a fait couler beaucoup d’encre et de salive, le Professeur Godefroid Bokolombe aimerait que le Ministre de l’enseignement supérieur se prononce sur cette dérive caractéristique de la société congolaise.

« Un homme politique qui vient soutenir un point de vue politique ne peut porter le titre de professeur. On n’a jamais vu Jack Lang, Michèle Alliot-Marie ou Delperée se faire appeler tels lorsqu’ils interviennent dans des débats politiques », conclut-il en douceur.

Axenordsud Média

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s