RDC/ESU : les Professeurs de l’UNIKIN décident de poursuivre la grève

Les Professeurs de l’Université de Kinshasa, réunis au sein de la “Dynamique des Professeurs de l’UNIKIN” et du “Collectif du Personnel de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU)”, ont décidé de poursuivre la grève jusqu’à ce que leurs revendications trouvent gain de cause. Ils ont révélé ceci dans une mise au point rendu public ce mardi 28 juillet 2020 en rapport avec la reprise des cours prévue pour le 10 août prochain au sein des établissements académiques à travers le pays.

La Dynamique des Professeurs de l’UNIKIN dit avoir pris acte de la Note circulaire du ministre de l’ESU Nº005/MINESU/CAB.MIN/TLL/2020 du 22 Juillet 2020 en rapport avec la reprise des activités dans les Établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Et faisant suite aux différentes déclarations faites en date du 15 et du 29 Juin dernier relatives à l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel académique en général, n’ayant pas encore trouvé de remède, ces professionnels de la craie et du tableau noir décident donc de poursuivre la grève.

« Nous, Professeur de l’UNIKIN, réunis au sein de La “Dynamique des Professeurs de l’UNIKIN” et du “Collectif du Personnel de l’ESU”, décidons la poursuite de la grève jusqu’à la satisfaction totale de notre cahier de charge et conditionnons toute reprise des activités par la satisfaction des revendications, ci-haut énumérées. Faute de quoi les Professeur de l’UNIKIN se réservent le droit de recourir à tous les moyens légaux pour obtenir gain de cause », lit-on dans leur déclaration.

Par ailleurs, cette dynamique des professeures de l’UNIKIN rappelle également à l’État congolais son obligation non négociable de payer convenablement les catégories émargeant de son budget et de veiller au bon traitement des salariés.

Pour mémoire, les professeurs de l’Université de Kinshasa ont fait des déclarations pour exiger l’amélioration des conditions de vie et du travail du personnel académique, scientifique, administratif, technique et ouvrier en révisant à la hausse de l’enveloppe salariale des Professeurs Associés à au moins 5.000 USD, tout en respectant la tension salariale pour les autres catégories.

Aussi, sont-ils en train de réclamer, la cessation de la retenue de l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations (IPR) « sur une rémunération insignifiante et difficile acquise », etc.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s