RDC/Crise au Sankuru : la Cour de Cassation se prononce aujourd’hui sur le sort du gouverneur Mukumadi !

La Cour de cassation prononcera son verdit ce mercredi 29 juillet sur le dossier du gouverneur du Sankuru, Joseph Mukumadi, destitué par les députés provinciaux de cette entité qui l’ont accusé d’usurpation de pouvoir, détournement des deniers publics et d’outrage à l’Assemblée provinciale. Cette décision de la Cour est vraisemblablement très attendue par tous en vue de remettre de l’ordre dans cette partie de la république.

Très déterminé à le voir partir, le président de l’Assemblée provinciale du Sankuru, Benoît Olamba, estime qu’il n’existe aucune procédure judiciaire pouvant rétablir le gouverneur Joseph Mukumadi de ses fonctions. Car, pour lui, la saisine de la Cour de Cassation c’est sur le pénal, c’est-à-dire, les infractions dont l’organe délibérant reproche au gouverneur.

« Quelle que soit l’issue à la Cour de Cassation, lorsqu’il y a une mise en accusation du gouverneur, sur le plan judiciaire cette décision ne peut être que soit la condamnation sur le plan pénal soit son acquittement. Ça n’a rien à voir avec son rétablissement comme gouverneur, parce que, ayant déjà été désavoué par les députés », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « La Cour constitutionnelle depuis le 16 juillet, elle s’est déjà prononcée, c’était l’interprétation de l’article 156 de la Constitution qui demande à chaque membres du gouvernement qui est mis en accusation de démissionner ».

Dans le même élan, Benoît Olamba renchérit son plaidoyer en se référant à la libre administration des provinces, qui prévoit le fait seulement par une assemblée provinciale d’opter d’une mise en accusation à la majorité absolue de ses membres signifie le retrait de confiance, et par conséquent, le gouverneur devrait rendre son tablier dans les 24 heures qui suivront.

Malgré ça, le gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi, très sûr de ses assises, ne compte pas abdiquer à cette décision de l’Assemblée provinciale du Sankuru. Dès son retour à Kinshasa le jeudi dernier, ce dernier a déclaré qu’il est toujours gouverneur en fonction et qu’il continue d’engager la province du Sankuru, foulant aux pieds l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui l’a invité à démissionner.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s