RDC-JUSTICE: affaire Pascal Mukuna et Mamie Tshibola transférée au Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe

Le procès opposant l’évêque Pascal Mukuna représentant légal de l’église Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK) et Mamie Tshibola la veuve de son ex collaborateur, n’a pas toujours été tranché jusqu’à ce jour, après plusieurs audiences foraines tenues à la prison centrale de Makala par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu. D’où, cette affaire est transférée au Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe à cause de la suspicion qui planait dans le chef de la composition des juges. Mais, il y a lieu de noter que les griefs retenus en charge du prévenu Mukuna sont notamment le viol, la rétention illicite des documents et les menaces de mort.

Pour tant fixé et jugé par le tribunal de Grande instance de Kinshasa/Kalamu, l’affaire avait été prise en délibéré le 17 juin 2020, et le délai légal a été largement dépassé sans que le jugement ne soit rendu.

Quelques jours plus tard, lors de l’audience consacrée à la plaidoirie de chaque partie impliquée dans ce dossier, le ministère public avait requis 20 ans de prison ferme pour viol contre le responsable de l’église ACK. De son côté, l’évêque Mukuna avait plaidé non coupable.

C’est ainsi que la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe avait été saisie en date du 4 juillet dernier par le prévenu Pascal Mukuna, pour cause de suspicion légitime, sollicitant le renvoi à un autre tribunal de grande instance la cause inscrite sous RP 15.511, pendante au tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu, l’opposant à Mamie Tshibola.

A l’issue de son audience publique du 21 juillet dernier, au cours de laquelle la cause a été appelée, plaidée et prise en délibéré, la Cour vient de rendre son Arrêt RR 1265 par lequel elle prend acte de sa saisine.

Ainsi donc le dossier du président du Football Club Renaissance du Congo quitte le tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu pour celui de Kinshasa/ Gombe.

Pour rappel, le procès de l’évêque Pascal Mukuna et président du mouvement « éveil patriotique » a été ouvert le 29 mai dernier. Il est poursuivi par la justice congolaise pour viol, menaces de mort, rétention illicite des documents parcellaires à la suite d’une plainte de Mamie Tshibola.

Ance Tony

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s