Covid-19 :vérification de l’application de gestes barrières aux églises par la Police, Sony Kafuta s’oppose !

Le président des églises de réveil de du Congo, le pasteur Sony Kafuta, sur les ondes de la radio Top Congo ce mardi 11 août 2020, s’est farouchement opposé à la décision du gouverneur de la ville de Kinshasa, celle de dire que ‘’les éléments de la police nationale congolaise passeront de temps à temps pour vérifier l’application stricte des gestes barrières dans les lieux de cultes’’.

Cet homme de Dieu, monté au créneau, estime qu’il s’agit tout simplement d’une mesure impopulaire et du reste partiale. « On ne désinfecte pas les bus, pas les bars, pas les boîtes de nuit. C’est une mesure impopulaire ».

A lui de poursuivre : « Comment désinfecter après chaque culte ? », s’est-il interrogé avant de rappeler que ‘’les Eglises ont été confinés pendant 5 mois. Elles n’ont pas d’entrées. Où est-ce qu’on va trouver l’argent ?’’

Or, a-t-on lu dans un communiqué de l’Hôtel de ville de Kinshasa d’hier lundi 10 août, le Chef de l’exécutif provincial de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, avait prévenu ‘’tout celui qui se soustraira à l’esprit de ce communiqué sera sommé de payer les amendes y relatives’’, le Rockman craint le pire, c’est-à-dire, le dérapage dans le chef de cette décision.

A l’en croire, ‘’il y aura toujours des accrochages’’. « Nous ne pouvons pas permettre que les hommes de Dieu se mettent à se tirailler avec la Police », A t-il indiqué, le pasteur Sony Kafuta qui révèle dans les antennes de ce même média, ‘’nous sommes des responsables. Nos pasteurs ont eu des séminaires et des ateliers. Ils sont très bien préparés pour respecter les gestes barrières et sensibiliser la population’’.

Toutefois, le numéro un de l’église Armée de l’Eternel et Président des églises de réveil du Congo a rassuré tout de même que des dispositions seront prises à leur niveau pour la propreté de leurs lieux de cultes.

Dans le même élan, le porte-parole du gouvernement provincial de la villeprovince de Kinshasa, Charles Mbuta Muntu, a par ailleurs, renseigné que ‘’la Police ne passera qu’en cas de dénonciation pour un rappel à l’ordre aux intéressés, et éventuellement faire payer des amendes’’.

Notons que conformément au message du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, du 21 juillet dernier relatif à la levée de l’état d’urgence sanitaire en RDC, les lieux de cultes pourront enfin ouvrir ses portes d’ici la fin de cette semaine, soit le 15 août prochain.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s