Présenté comme président de l’UDPS-Kasumbalesa : Augustin Kabuya désavoue ‘’Tshisuaka

Le Secrétaire général intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UPDS), Augustin Kabuya, a fait une mise au point quant à la situation préoccupante qui prévaut le long de la frontière de la RDC à Kasumbalesa dans le Haut-Katanga, faisant état de la perpétration des actes de dérapage d’un groupe de gens se réclamant membres de l’actuel parti présidentiel dont à la tête le nommé ‘’Tshisuaka’’.

Au cours d’une émission à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) ce samedi 22 août, le Secrétaire général a.i. de l’UDPS a exprimé son indignation face à ces actes ignobles qui, selon lui, ternissent l’image même de la république.

Droit dans ses bottes, Augustin Kabuya a confirmé que le nommé ‘’Tshisuaka’’ n’est pas reconnu comme étant président de l’UDPS/Kasumbalesa.

« Je ne reconnais pas monsieur Tshisuaka comme étant président de l’UDPS Kasumbalesa, il n’a aucun document de l’UDPS signé par une autorité de l’UDPS qui lui donne ce pouvoir-là. Nous nous sommes battus pendant 37 ans, ce n’était pas pour présenter des spectacles médiocres comme ça se passe maintenant. Je ne reconnais pas qu’il est président de l’UDPS dans ce coin-là. S’il avait un document j’allais le suspendre », a-t-il fait savoir.

A en croire Augustin Kabuya, pour être appelé président de l’UDPS, il y a toute une procédure. « La personne qui se fait passer pour le président de l’UDPS à Kasumbalesa, je me pose des questions s’il était nommé à quel moment ? Quelle est la décision de sa nomination ? », s’est-il interrogé.

Le Secrétaire général de l’UDPS reste convaincu que si l’intéressé était réellement membre de l’UDPS, il n’aurait pas pu se comporter de la sorte.

A savoir, des images circulent dans les réseaux sociaux faisant état de dérapage de l’UDPS à le long de la frontière à Kasumbalesa, ayant comme chef de fil, un certain Tshisuaka, faudrait-il le signaler.

Très touché par ce comportement pas digne d’un parti au pouvoir, Augustin kabuya estime que si les autorités administratives, locales constatent qu’il y a effectivement dérapage, ils sont dans l’obligation de mettre les personnes concernées hors l’état de nuire. «Personne n’est au-dessus de la loi », a-t-il martelé tout en appelant les autorités provinciales de prendre des mesures qui s’imposent pour mettre fin à cette affaire qui terni l’image de la république. « Personne ne peut soutenir le mal au stade actuel ».

Toutefois, le Secrétaire général de l’UDPS a demandé aux membres de l’UDPS dans toute la république d’être discipliné, et les a appelé à rester derrière la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s