RDC – Recrudescences de l’insécurité à l’Est : le MLC invite donc le Gouvernement à prendre ses responsabilités

Dans un communiqué officiel signé ce mardi 1er septembre 2020, par sa Secrétaire général, Eve Bazaiba Masudi, le Mouvement de Libération du Congo (MLC) a condamné avec véhémence l’insécurité persistante et croissante à l’Est de la République Démocratique du Congo, précisément dans les provinces de Nord-Kivu, Ituri et dans le Haut-Uélé.

Pour ce parti membre de la coalition Lamuka, ‘’il est inadmissible que les garçons et filles Congolais soient impunément tués et violés sous l’œil impuissant de l’État congolais’’.

D’après ce même communiqué, ‘’la meilleure façon d’attenter à l’avenir d’un pays est de s’en prendre à sa jeunesse. Et la pire façon de souiller la dignité d’une nation est d’utiliser le viol comme une arme aux mains des terroristes sur le corps de la femme’’.
Face à cette situation macabre, le MLC, parti cher à Jean-Pierre Bemba Gombo, invite donc le Gouvernement à prendre ses responsabilités pour mettre un terme à l’insécurité à l’Est de notre pays et sur toute l’étendue du territoire national.

Aussi, le MLC appelle à l’implication de toutes les classes politiques, les institutions de la République ainsi que l’ensemble de forces vives de la nation, afin d’agir avec diligence pour prévenir et stopper ce déferlement de violence à l’égard de nos enfants. Car, « la sécurité de nos populations étant une cause nationale », lit-on dans cette communication.

Faudrait-il le rappeler, cinq élèves finalistes de l’école primaire ont été sauvagement assassinés à MASISI, alors qu’ils étaient sur le point de présenter le test national de fin d’études primaires (TENAFEP) qui a eu lieu en date du 26 août 2020. Le 30 août 2020, soit quatre jours après, les finalistes de l’Institut Rungu à Isiro ont été victimes d’une attaque armée des personnes non autrement identifiées, entraînant des actes de viols.

A tous ces actes ignobles s’ajoutent également plusieurs autres massacres ont été enregistrés parmi lesquels l’attaque d’une maternité dans le Haut – Katanga au mépris du caractère sacré de la vie humaine.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s