Gestion de fonds Covid-19 : Eteni Longondo dans le collimateur de la justice

Le ministre nationale de la Santé publique, Dr Eteni Longondo est désormais sous les viseurs de la justice congolaise en vertu de l’opacité qu’il y a eu à la gestion des fonds destinés à la riposte contre la Covid-19 en République Démocratique du Congo. D’ores et déjà, une lettre du Parquet près la Cour de Cassation a été adressée au bureau de l’Assemblée nationale pour demander à la Chambre Basse du Parlement d’autoriser des enquêtes et éventuellement des poursuites contre le Dr Eteni Longondo.

A la suite de cette requête de la Cour de Cassation, l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) appelle le ministre de la Santé à démissionner de ses fonctions afin de se placer à la disposition de la justice.

« Le ministre de la Santé doit démissionner. Lorsqu’on est soupçonné dans une affaire grave comme ça, il faut se mettre à la disposition de la justice. Il ne faut pas résister », a indiqué le président de cette structure de contrôle, Valéry Mandiangu, jeudi 10 septembre sur les ondes de Top Congo.

Ce dernier estime que « ça sera une bonne chose, si le Chef de l’État fait une recommandation pour le faire partir du gouvernement ». Il a ainsi demandé à l’Assemblée nationale « de traiter ce dossier avec célérité ».

Pour la petite histoire, après le passage des quatre Inspecteurs généraux de l’Inspection Générale des Finances (IGF) en mission auprès du Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie du Coronavirus, du Ministère de la Santé et de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) pour “procéder au contrôle de la gestion des fonds, biens, dons et ressources de toute nature, mis à leur disposition’’, sans doute l’on a découvert des cadavres dans les placards.

Et, dans sa toute première conférence de presse, le 13 août 2020, Jules Alingete Key, Inspecteur Général des Finances Chef de Service, avait révélé que « des actes de mauvaise gestion » avaient été identifiés lors des enquêtes menées par ses services à la Banque Centrale du Congo (BCC) et au Ministère de la Santé. Avant d’annoncer que ces dossiers avaient été transmis à la justice.

Eteni Longondo, « il n’y a jamais eu de détournement de fonds Covid-19 »

Quelques jours après ces révélations de l’IGF, le ministre Eteni Longondo a rebondi avec des précisions de taille rejetant en bloc toutes ces allégations. Devant les professionnels de média, mardi 25 août dernier, le Ministre de la Santé avait clamé son innocence affirmant qu’il n’y a « jamais eu un détournement de fonds Covid-19 au Ministère de la Santé ».

Dans ses explications, Eteni Longondo a révélé que le ministère des finances avait ordonné « par mégarde un double décaissement de fonds de prime des agents commis au secrétariat du Comité multisectoriel de lutte contre le coronavirus ».

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s