Musique: 35ème anniversaire du décès de Dr Nico,aucune activité organisée en sa mémoire

22 septembre 1985-22 septembre 2020, cela fait exactement Trente-cinq ans, jours pour jours, depuis que l’artiste-musicien Nicolas Kasanda wa Mikalay, alias « Dr Nico », ait disparu prématurément à l’Hôpital St Luc de Bruxelles de suite d’une maladie. A ce sujet, aucune activité n’a été organisée, dans son pays natal, en son honneur.

Docteur Nico, un guitariste de renommée internationale, est l’une de grandes figures emblématiques dans l’histoire de la musique congolaise moderne, dès sa jeunesse, il s’est retrouvé parmi les pionniers ayant façonné la matrice. C’est ce qui a caractérisé le génie artistique du fondement de la musique congolaise, constituée à ce jour dans deux écoles de la rumba, à savoir : Odemba de Luambo Makiadi alias Franco et Rumba-Rock de Joseph Kabasele, dit Grand Kallé.

En 1959, à la Table ronde de Bruxelles, soit une année avant l’accession de la RDC à son indépendance, Nico Kasanda fut au sommet de sa gloire grâce à un travail de titan et le soin extrême qu’il apporta à la production de l’album « Indépendance Cha cha », composé par Joseph Kabasele alias Grand Kallé, ainsi qu’à la sophistication de la guitare solo, ce génie de la guitare semble être oublié dans la mémoire des Congolais.

Trente-cinq ans après sa mort, on constate qu’aucune activité officielle n’a été organisée dans son pays natal en guise de reconnaissance au regard des loyaux services que ce dernier ait rendu à sa nation grâce à sa guitare. Celui qui a brandi plus haut le drapeau du pays, l’anniversaire de sa mort passe comme une fumée du chanvre.

Nul n’ignore que Nicolas Kasanda wa Mikalay, très connu sous le sobriquet de « Dr Nico », est aujourd’hui sans aucun doute la légende et la référence de la guitare solo classique en RD-Congo, celui dont tous les guitaristes s’en servent comme modèle car l’artiste a su frayer son chemin en laissant des traces indélébiles.

Zoom sur le parcours élogieux de Dr Nico

Naquit le 7 juillet 1939 à Mikalay dans l’actuelle province du Kasaï Central, il est cadet d’une famille de trois enfants (Charles Mwamba Dechaud et Kanku Marie), Kasanda Nicolas est le fils de papa Kabamba, mon donné à son fils, (actuel chef de la Maison militaire), et de maman Julienne, Kapinga.

Apparu sur la scène musicale congolaise en 1953, à l’âge de 14 ans, le guitariste Nico Kasanda fut comblé si tôt de l’immense succès obtenu par l’avènement de l’African Jazz de Joseph Kabasele.

Son art va mériter une large reconnaissance. Il est un prodige de la mise en place rythmique, et la relative sagesse de ses improvisations n’exclut pas de belles fulgurances jouées avec une parfaite maîtrise instrumentale.

Sa recherche des effets techniques en soignant les courbes mélodiques et la vivacité rythmique, lui a permis de se forger une sonorité foisonnant et envoûtant. Il est également cithariste (à l’hawaïenne) d’une virtuosité époustouflante.
Il est la star de cette musique sensuelle et raffinée qui fonde depuis des années, « L’Ecole African Jazz», dont le signe caractéristique est la « Rumba-Rock ».

C’est son aîné Charles Mwamba « Dechaud », et son cousin Tino Baroza sortis de l’école de Jhimmy en 1951, qui avaient initié le jeune amateur, aux mystères joyeux de la guitare.

Ses dons innés les avaient aidés efficacement à en pénétrer rapidement tous les secrets, à tel point qu’ils parvinrent en très peu de temps, à en remontrer à son « professeur ».

Bientôt, quoique encore écolier, il s’était produit devant un public averti qui ne lui ménagera pas ses applaudissements. Sa renommée fait rapidement son chemin et on l’appellera plus que « Nico Mobali ».

Ance Tony

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s