RDC: l’IGF va en guerre contre le coulage des recettes, taxes illicites, détournement des deniers publics

Conformément aux directives reçues du Chef de l’État, l’Inspection Générale des Finances (IGF) se dit déterminée à remettre de l’ordre dans la gestion des finances publiques. Après Kinshasa la capitale, les inspecteurs de l’IGF dont la délégation conduite par son Directeur Général, Jules Alingeti, viennent d’entamer une mission de travail en province à savoir: le Haut-katanga, le Lualuaba et le Kongo central. Histoire de faire le suivi de la traçabilité des recettes publiques à travers ces provinces.

D’où, ces experts chargés d’effectuer ce monitoring financier vont cibler les régies financières dont la circonstance se trouve être maussade, à l’instar de la DGDA ( Direction Générale des Douanes et Accises), la DGI (Direction Générale des Impôts) et la DGRAD ( Direction Générale des Recettes Administratives et Domaniales et de Participation). D’après Jules Alingeti, il est aussi question parmi les trois entités provinciales, de suivre de près, les opérations douanières et fiscales à la lumière du conseil des ministres. Ce, portant suppression des compensations et exonérations illégales.

A cet effet, une attention particulière va être portée sur les mouvements des marchandises au poste douanier de Kasumbalesa, à la frontière comprise entre la RDC et la Zambie, y compris les taxes de passage des véhicules, au même endroit, au niveau du KPB (Katanga post border), a souligné, le patron de l’IGF.

De ce qui précède, cet organe de contrôle financier, voudrait également avoir une idée globale des recettes de péage réalisées sur l’axe routier  »Lubumbashi-Kasumbalesa » où une opacité est constatée par les agents percepteurs et leurs responsables.

Quid rencontre IGF, Jacques kyabula et Richard Muyej?

D’après Jules Alingeti, les deux gouverneurs respectivement du Haut-Katanga et du Lualaba, soucieux de la bonne gouvernance de leurs provinces et de l’accroissement des recettes se sont montrés très coopératifs. Et de ce fait, rassurent d’accompagner la démarche de l’IGF.

Cap vers le kongo central

Dans cette partie du pays, les inspecteurs des finances en compagnie de leur chef, envisagent mettre l’accent sur les opérations douanières au niveau des ports maritimes de Matadi et Boma. Mais aussi, ceux de Banana et Moanda. Par conséquent, d’autres sources renseignent, les missions de contrôle dans les antennes des régies financières implantées à Kinshasa ont eu le mérite de booster les recettes et de réduire les opérations maffieuses vers les postes et dépôts des douanes également, des taxes fiscales et administratives.

A titre de rappel, l’IGF à travers sa mission régalienne a déjà transmise à la justice, le rapport de l’enquête sur la gestion des fonds alloués à la riposte contre le Covid-19 dont, le ministère de tutelle de la santé serait soupçonné de détournement de ces fonds publics. Cependant, les investigations sur la mégestion du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo ainsi que la gestion du compte général du trésor public à la banque centrale du Congo sont encore en cours.

Joyce Mpiana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s