RDC: à FIKIN, Bahati Lukwebo s’oppose à l’élection présidentielle au suffrage indirect!

Le Sénateur Bahati Lukwebo a passé en revue tous les enjeux politiques de l’heure, en marge d’une matinée politique organisée, ce samedi 26 septembre 2020, par l’AFDC-A à la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) où il s’est opposé à l’élection présidentielle au suffrage indirect comme veut une frange de la classe politique congolaise. Et même temps, il a indiqué que son regroupement Politique se range derrière les réformes en cours notamment celles concernant la commission électorale Nationale indépendante, CENI, avant la désignation des ses animateurs à tous les niveaux.

Ces réformes a-t-il soutenu, vont permettre le respect de la volonté du peuple, souverain primaire. Pour ce faire, a-t-il souligné, les dirigeants de la CENI, doivent tous être apolitiques et provenir de la Société Civile. Ceci évitera à la centrale électorale de se retrouver, comme de coutume, prises en otage par les politiciens.

Dans ce même registre, le professeur Bahati veut le retour de l’élection présidentielle à deux tours et le choix des gouverneurs des provinces par le souverain primaire.

Évoquant les questions liées au social, l’ancien Ministre d’État au Plan a indiqué que son regroupement Politique est membre de la majorité parlementaire et soutient le Chef de l’État, Félix Antoine Tshilombo.

Devant plusieurs sympathisants et cadres, l’Autorité morale de l’AFDC-A, a déploré la misère à laquelle est condamnée injustement la population congolaise alors que le pays regorge d’énormes potentialités dans son sol et sous sol et que le gouvernement sensé trouver des solutions palliatives aux problèmes du peuple, a jeté le pouvoir dans la rue.

Bahati Lukwebo a, contre toute attente, encouragé le gouvernement à travailler d’arrache-pied pour l’éradication de la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance en vue de l’émergence du pays.

Aussi, à l’en croire, le combat contre la corruption, l’un des fléaux qui vident le pays de sa substance devrait constituer la priorité des priorités.

« L’AFDC-A demande aux autorités du pays de combattre la corruption, ce mal qui gangrène notre société et vide l’État de sa substance », a plaidé l’autorité morale de l’AFDC-A. Avant de marteler: « les politiciens ont causé beaucoup de torts au peuple, nous en appelons à la repentance de chacun ».

Dans son élan, le Sénateur Modeste Bahati s’est insurgé contre l’insécurité persistante dans l’Est du pays, dans le Grand Katanga et un peu partout sur l’ensemble du territoire national. Aussi a-t-il condamné le tribalisme sous toutes ses formes.

Par ailleurs, pour pallier la misère de la population, Bahati Lukwebo, chantre de l’égalité sociale, fait noter que l’AFDC-A préconise dans son projet de société, la promotion et le développement à la base. Il a annoncé le lancement prochain de la mutuelle de santé de l’AFDC-A pour remédier tant soit peu aux problèmes de santé de la population confrontée à plusieurs maladies notamment la pandémie de Covid-19 contre laquelle, il a appelé chacun au respect des gestes barrières.

In globo, il était question pour Bahati et sa bande d’appeler les uns et les autres notamment, le FCC-CACH à privilégier le chemin du dialogue afin de sortir de cette crise politique. S’agissant de l’Assemblée Nationale sur l’entérinement de Ronsard Malonda, a-t-il demandé, de revoir le calendrier électoral et de favoriser le consensus sur cette question. Par ailleurs, a-t-il lâché que la porte de son parti est toujours ouverte à ceux qui désirent revenir à la raison.

Axenordsudmédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s