‘’Mama Yemo’’ : pari réussi pour Le Karmapa, malgré les 600$ d’amende

« La Commission a estimé qu’il était bon de pouvoir lever la mesure. A ce jour, il a été autorisé de rendre public son œuvre à la télé ou à la radio », a laissé entendre Maître Raphaël Kibuka, avocat de l’artiste musicien Le Karmapa.

Convoqué, il y a quelques jours, Le Karmapa a courageusement défendu sa chanson à la Commission de censure. Selon lui, à travers cette œuvre ‘’Mama Yemo’’, il dénonçait la piètre qualité de l’ensemble du système congolais de santé et qu’il voudrait que la situation s’améliore, si pas changer.

« Dans ma chanson, j’ai demandé aux dirigeants de donner des moyens aux professionnels de santé pour qu’ils puissent à leur tour donner un soin de qualité à la population. C’est vrai que j’ai fustigé aussi les médecins, parce qu’il y a certaines pratiques que moi je trouvais inacceptable que j’ai dénoncé dans cette chanson », a-t-il expliqué à la presse.

Pour mémoire, Le Karmapa s’est vu interdire la diffusion de sa chanson ‘’Mama Yemo’’, un titre qui porte le nom de l’hôpital général de référence de la ville de Kinshasa. Ce morceau met à nu et critique le système congolais de santé précaire. Et ce, quelques jours seulement après sa mise en ligne que le titre a été immédiatement censuré par la Commission de censure.

Cette décision de la Commission de censure n’a sans doute pas fait l’unanimité au sein de la population congolaise soucieuse de voir le système de santé des Congolais s’améliorer surtout en cette période de crise sanitaire dû à la pandémie de Covid-19. La presse s’est emparée de la polémique, certains artistes et acteurs de la scène politique lui ont également affichés leur soutien. L’interdiction a été finalement levée suite à la grande polémique suscitée.

Malgré tout, Le Karmapa a quand-même écopé d’une amende de 600 dollars américains pour ne pas avoir soumis préalablement son œuvre à la commission comme le prévoit la loi.

Mais, le pari est réussi pour l’artiste. Ce morceau exécuté avec dans le style ‘’Odemba’’ du Grand maître Franco Luambo Makiadi d’heureuse mémoire, et qui a connu la participation d’une des plus belles voix et vétéran de la musique congolaise, Canta Miboma, peut désormais être diffusé dans les chaînes locales de la République démocratique du Congo. Bon vent et bravo à l’artiste.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s