Reconnaissance de la double nationalité en RDC : Dieudonné Tshibuabua plaide la réouverture du débat

‘’Des voix s’élèvent de plus en plus pour réclamer une révision de l’article 10 de la Constitution de la République démocratique du Congo qui consacre le principe de l’unité et l’exclusivité de la nationalité congolaise’’. Assez de vivre dans l’hypocrisie, Maître Dieudonné Tshibuabua Mbuyi, avocat de son état, sort de son silence et décide de relancer encore en fois cet épineux débat autour de la reconnaissance de la double nationalité en RDC, et cette fois-là de façon dépassionnée.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue dans l’après-midi de ce vendredi 9 octobre 2020 à la salle de fête Omera dans la commune de Ngaliema, ce juriste motive sa démarche par le fait que les congolais de la diaspora et qui ont acquis d’autres nationalités pour des raisons bien précises pensent que le moment est venu pour ces sujets congolais buttés par cette situation de rentrer dans leur droit, et vivre en toute liberté lors qu’ils reviennent au pays de leurs aïeux.

A l’en croire, c’est un débat qui date de plusieurs années, mais au nom de l’hypocrisie et même de la malice, les personnes compétentes en la matière continuent à garder le dossier dans leur tiroir. Et ce, au vu de l’alternance qu’il y a eu au sommet de l’Etat que ces congolais d’origine privés injustement et pendant longtemps de leur droit le plus légitime choisissent cette période pour solliciter une réouverture du débat quant à ce. Encore que, l’actuel Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, s’est montré flexible, pour ne pas dire favorable, à ce propos. Et, à cela faut-il ajouter, le processus électoral qui se pointe également à l’horizon, d’où l’opportunité même de rouvrir, le plus tôt serait le mieux, ce débat.

« La lutte n’a jamais été facile », a reconnu à la presse l’Orateur. Loin de lui l’attitude pessimiste, ce dernier reste plus que jamais convaincu que quel que soit le temps que cette démarche pourra prendre, elle finira tôt ou tard par aboutir.

Au stade actuel, un mémorandum a été déposé au niveau de deux chambres du Parlement qui sont en train d’examiner cette faisabilité. Outre les démarches au niveau du Parlement, Me Dieudonné Tshibuabua Mbuyi révèle par ailleurs qu’une pétition (en ligne) est déjà en cours. Rien que 100 milles signatures des congolais pour que cette loi sur la double nationalité entre en vigueur.

Aux autorités du pays, ce technicien de Droit sollicite l’indulgence afin que les congolais d’origines reviennent sans conditions dans leur pays. Il les invite également à bannir ‘’l’hypocrisie’’. Car, « quand on aime le Congo, on fait du bien pour le Congo », a-t-il conclu.

Cyprien Indi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s