[Nomination au sein de la magistrature]Kinshasa : Barnabé Kikaya interpelle le décideur

Le professeur Barnabé Kikaya Bin Karubi a condamné, ce vendredi 16 octobre 2020, via son compte Twitter, ceux qui encouragent le président de la République , Félix Antoine Tshisekedi, à poursuivre des ordonnances des juges au sein de la magistrature.

D’entrée de jeux, cet ancien conseiller diplomatique du président honoraire et sénateur à vie Joseph Kabila Kabange, estime que, le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi devrait lire la loi et non suivre les gens qui le trompent.

« Non Monsieur le Président. Ne faites pas ça. N’écoutez pas les oiseaux de mauvais augure, ni les occultistes qui lisent les boules de crystal la nuit. Lisez vous-même l’article 10 de la Loi organique 13/026 du 15 Octobre 2013. Erare humanum est, perseverare diabolicum », a précisé Barnabé Kikaya Bin Karubi.

Poursuivant son allocution, ce diplomate et homme politique congolais a indiqué que : « avant d’entrer en fonction, les membres de la Cour sont présentés à la nation, devant le président de la République, l’assemblée nationale, le sénat et le conseil supérieur de la magistrature représenté par son Bureau », a-t-il fait savoir.

Entendre un constitutionnaliste estimer qu’on peut se passer de la présence des Bureaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat tant il est vrai, à l’en croire, qu’il suffit au Protocole d’État d’envoyer individuellement des invitations aux députés nationaux et aux sénateurs pour que les parlementaires présents valident la cérémonie d’investiture, voilà une belle manière de mettre en doute leur volonté d’honorer le Chef de l’État sur le choix porté sur eux.

À entendre ce professeur, l’Assemblée Nationale et le Sénat sont des institutions qui fonctionnent sur base de leurs règlements intérieurs respectifs approuvés par la Cour Constitutionnelle.

En outre, pour Barnabé Kikaya, il est impensable pour une institution respectable qui est la Présidence de la République de considérer qu’elle peut se passer du Bureau de la Chambre Basse et/ou du Bureau de la Chambre Haute pour une cérémonie de si haute portée solennelle qu’est l’investiture des juges de la Haute Cour.

Dans cette même ligne droite, ce membre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), d’ajouter que « par voie de conséquence, Félix Tshisekedi aujourd’hui est devant le fait accompli puisque le monde entier le regarde : ou il respecte, ou il ne respecte pas les lois de son pays » a-t-il conclu.

Il sied de rappeler, les ordonnances présidentielles nommant les deux juges, Jean Ubulu et Noël Kilomba, à la cour de cassation, depuis le 17 juillet dernier, continuent à faire couler beaucoup d’encres et salives au sein de la classe politique congolaise.

Axenordsudmédia.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s