Présent à la prestation de serment des trois juges nommés par Fasthi : Pius Muabilu désavoué par ses siens

Pius Muabilu Mbayu Mukala, Ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat, avait brillé par sa présence lors de la cérémonie controversée de prestation de serment des trois nouveaux juges récemment nommés par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, à la salle de Congrès du Palais du peuple. Et ce, malgré le mot lancé par sa famille politique, le Front Commun pour le Congo.

Cette prise de position du président du parti politique Congrès National Congolais (CNC) n’a été digérée ni par ses collègues de la coalition FCC, moins encore au sein du regroupement politique de l’Alliance pour l’Avenir (AA) dont il est membre.

Dans une déclaration politique rendue publique hier samedi 24 octobre, la conférence des présidents du regroupement politique Alliance pour l’Avenir a désapprouvé ce comportement du ministre Pius Muabilu. Et par conséquent, « la présence de ce cadre à cette manifestation l’a été à titre individuel et n’engage donc pas le regroupement AA », précise cette note communicative.

Pour le reste, la conférence des présidents du regroupement AA a réaffirmé son soutien à la position du Front Commun pour le Congo, plus particulièrement à sa déclaration politique du 22 octobre 2020, le jour suivant ladite cérémonie de prestation de serment. Elle entend, à cet effet, poursuivre le combat pour le respect des lois et textes règlementaires de la république.

Pour la petite histoire, le Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, avait pris part à la cérémonie de prestation de serment des trois nouveaux juges constitutionnels au Palais du Peuple, malgré le mot d’ordre de la plateforme chère à Joseph Kabila, le 21 octobre dernier.

Après que cela ait fait le tour de la toile, l’homme avait fini par briser son silence. Sur son compte Twitter, Pius Muabilu avait fait une publication dont la teneur suit :  » Mes chers compatriotes, répondre à l’invitation du Chef de l’État, en tant que ministre du gouvernement, n’est pas une renonciation à mon appartenance à ma famille politique. C’est plutôt un comportement républicain ».

Dans cette foulée, l’on avait également constaté la présence du gouverneur de la ville Kinshasa, Gentiny Ngobila, et son collègue du Kongo Central, Atou Matoubuana, tous du Front Commun pour le Congo.

Axenordsudmedia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s