FCC-CACH, crise de légitimité, controverse sur la nomination des juges à la cour constitutionnelle… RDC: Félix Tshisekedi démarre les larges consultations politiques aujourd’hui !

Dans son discours sur l’État de la nation vendredi dernier, le chef de l’État Félix Tshisekedi faisant un état de lieu sur la situation morose du pays, a fait appel à l’union sacrée des congolais. Laquelle, il invite toutes couches politiciennes à se mettre autour d’une table.

Depuis un certain temps, le mariage FCC-CACH n’est plus à bon port. D’un côté, la méga plate forme chère au sénateur Joseph Kabila qui détient la majorité à tous le niveau, reste catégorique dans ses décisions visant à ne plus soutenir ses alliés du CACH. D’un autre, voyant la pression de sa base sur la dissolution du parlement, Fatshi appelle à préserver la paix et la cohésion nationale. D’où son  »S.O.S » à des larges consultations politiques dès ce lundi 26. Octobre. Qui d’emblée, constituent l’unique alternative d’aboutir à des résolutions pacifiques pouvant sortir le pays de la crise.


Nul ne peut ignorer les spectacles désolant que la coalition au pouvoir. Entre autres, le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement, a démontré au peuple ce dernier temps. D’abord, le camp kabiliste qui conteste les récentes ordonnances en cascade, signées par le président de la république, particulièrement celle, portant nomination des juges de la cour constitutionnelle. Dont, les cadres du FCC qualifieraient d’entrave à la constitution. Ce qui du reste, ont poussé au boycott des speakers des deux chambres du parlement lors de prestation de serment de ces nouveaux membres à l’hémicycle du palais du peuple. Et le CACH pour sa part se réclamant être au sommet de l’État reste engagé à jouir de ses prérogatives par le truchement de son autorité morale, qu’est Félix Tshisekedi.

A cet effet, pour sa part, le président de la république, dans son allocution face à la nation vendredi dernier, conscient des problèmes qui déciment sa nation a émit le vœu de suivre les traces de son prédécesseur, Joseph Kabila, celles d’unifier le pays. Ce, au regard, des divergences d’idées et tractations de part et d’autres. Il sied par ailleurs de souligner, renseignent les sources concordantes, le tandem  »Fayulu, Muzito, Bemba et Katumbi » serait favorable à cette démarche tant attendue.
Par conséquent, le FCC jugerait inopportune de prendre part aux consultations politiques qui ne mèneraient pas selon lui, à des compromis réfléchis. Puisque, plusieurs questions importantes qui devraient être traitées en interne, dans la coalition n’ont pas trouvé gain de cause. Notamment, l’entérinement de l’ animateur de la CENI, la prestation des juges a la cour constitutionnelle et tant d’autres ordonnances…
Cependant, il y a de quoi à s’interroger, sans la participation d’une plate forme aussi influente comme le FCC à ces assises, quelles seront les retombées négatives ou positives desdites consultations ? Sous un œil regardant de la population, l’heure n’est plus à l’hypocrisie entre FCC-CACH, dans la mesure où chacun semble tirer les draps de son côté.

A noter, autant de questionnements taraudent l’esprit du paisible peuple. Sur ce, est-ce que le chef de l’État chercherait-il un soutien total de la part de lamuka et d’autres opposants pour être en bonne posture en 2023? Félix Tshisekedi aurait-il l’intention de se débarrasser directement de ses partenaires du FCC? Doit-on également déduire que le président de la république, aurait cette fois-ci approuvé le plan de sortie de crise du leader de Lamuka, Martin Fayulu, sur les hautes réformes institutionnelles? A cela, doit-on se demander, si l’objectif réel de cet accord politique avec toutes les parties prenantes serait afin de compte pour d’aucuns, la quête du positionnement dans la gestion de la republica?


En tout cas, plusieurs questions laissent perplexe la population contre toute attente, qui voudrait comme priorité l’intérêt général. Sans oublier, l’aspect lié au choix d’un informateur capable de convaincre toute la classe politique à un consensus unanime.
Ainsi, faudrait-il le rappeler, les dernières concertations politiques remontent l’année antérieure avec l’accord de la saint sylvestre à la CENCO. Déjà, depuis l’indépendance, la RDC est à sa énième fois dans le processus des dialogues. Reste à savoir si les résultats qui découleront de ces rencontres vont s’associer à l’assentiment de tous.


Joyce Mpiana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s