RDC/Culture : Manda Chante exhorte la diaspora congolaise au civisme patriotique

Au cours d’une interview accordée, ce mercredi 28 octobre 2020 dans sa résidence située à binza pigeon dans la commune de Ngaliema, à votre rédaction  »Axenordsudmédia », le mélomane de la musique congolaise, Manda Chante a étalé noir sur blanc son parcours dans l’arène musicale de la RDC. Tout en annonçant pour bientôt, la sortie de son nouvel album consacré essentiellement à immortaliser son idole, le poète  »Lutumba Simaro ». Ce, avant d’appeler les combattants de la diaspora congolaise au civisme patriotique.

Sur ce, il en appelle au soutien fraternel gage d’un climat harmonieux entre les congolais d’ici au pays et ceux vivant à étranger. Se faisant un peu rare sur la scène musicale, le pourquoi de son silence, ses perspectives d’avenir…telles ont constitué la quintessence de l’entretien de votre rédaction avec l’artiste.

A cet effet, le patron de l’orchestre  »la Référence » de part son front parler, sans mâcher les mots, a tenu à ne pas laisser planer le doute dans le chef des uns et des autres. C’est pourquoi, rassure-t-il, les amoureux de sa musique, qu’il est en préparatif pour relancer dans le marché du disque, son nouvel opus qui sera développé très prochainement afin d’émerveiller encore ses fans.

 »Manda Chante existe et existera toujours. Je suis simplement focus sur mon travail. Le silence n’est pas signe de faiblesse ou de perte de vitesse, a-t-il fait savoir dans la mesure où, affirme-t-il,  »mon dernier album  »je suis » de 2016 continue de cartonner et à être consommé par le public à ces jours ».

Cependant à la question des combattants de la diaspora congolaise qui se font du buzz en insultant les autorités et les artistes musiciens qui y vont pour prester, l’artiste Manda Chante s’indigne de ce genre de comportement ignoble. D’où, pour sa part, en pacificateur, patriote congolais, défenseur des valeurs morales, il exhorte les combattants de la diaspora au civisme patriotique d’autant plus que quelques uns d’entre eux, brutalisent des artistes et se mettent à insulter dans les réseaux sociaux les autorités congolaises avec des insanités. Choses qui du reste, sont à bannir.

 »Et pourtant, il y a quand même certains combattants qui sont revenus investir dans leur pays d’origine. D’autres d’ailleurs, sont dans les affaires de l’État aujourd’hui », a rétorqué Nkumu Manda Chante, tout en mettant l’accent sur la notion de la paix et de l’unité nationale.

Sous d’autres cieux, le chanteur congolais Manda n’est pas passé par le dos de la cuillère pour exprimer l’intérêt et l’amour qu’il porte pour son pays, la RDC surtout, au regard de la situation sociopolitique du pays et de toutes les tensions qui y règnent. De ce fait, il invite les acteurs politiques à mettre de côté leurs divergences, à privilégier la voie du dialogue prônée par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, il rassure ses fans club, de prendre leur mal en patience, en attendant les préparatifs de son single qui contiendra plein d’astuces à couper le souffle. En somme, il renseigne à Axenordsudmédia qu’il est en plein studio pour son énième opus.

Joyce Mpiana & Ance Tony.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s