[Concurrence déloyale du ciment gris brazzavillois sur le marché congolais] A.N: Jean Lucien Bussa auditionné par la commission environnement, Tourisme et Ressources naturelles

Depuis un laps de temps, la concurrence demeure déloyale quant à la présence du ciment gris mettant mal à l’aise la cimenterie congolaise sur le marché. Une situation de plus en plus préoccupante. D’où, voulant voir clair dans cette affaire, la commission en charge de l’Environnement, Tourisme et Ressources naturelles de la chambre basse du parlement, a auditionné ce vendredi 27 novembre, le Ministre d’État en charge du Commerce Extérieur, , Jean Lucien Bussa quant à la question.

Le Patron du Commerce Extérieur est indexé par les élus nationaux, de saper les efforts de l’industrie locale. Selon les représentants du peuple, Jean Lucien Bussa est à la base de la présence du ciment gris brazzavillois sur le marché congolais.

A entendre la Commission Environnement, Tourisme et Ressources naturelles, il est également reproché au Ministre d’État, en charge du Commerce Extérieur, d’autoriser non seulement l’industrialisation du ciment gris émanant de la capitale Brazzavilloise mais également la vente de ses produits en République Démocratique du Congo.

D’emblée, cette mesure est fustigée haut et fort par la Fédération des Entreprises du Congo  »FEC ». Ce qui, du moins fragiliserait plusieurs activités liées dans ce secteur.

Pour sa part, la FEC se dit ne pas comprendre comment le gouvernement peut mettre en difficulté ses propres filles et fils, à travers une concurrence déloyale.

Une situation qui n’a pas laissé indifférent, les députés nationaux membres de ladite commission, attentifs aux cris des vendeurs congolais, saisissent l’occasion pour faire appel au numéro Un du Commerce Extérieur, en lui soumettant toute une myriade de questionnaires, concernant le secteur qu’il dirige.

Notez, lors de son audition, Jean Lucien Bussa, dans sa réplique, a fait savoir que cette mesure se conçoit dans le cadre de l’ouverture de la RDC, au marché Africain (Zlecaf). Et, ajoute t-il,  » il revient aux opérateurs économiques congolais de produire ce qu’ils peuvent vendre dans d’autres États Africains.

Il convient d’informer, les cimenteries de la RDC en général et du Kongo Central en particulier, se trouvent malmenées par le ciment gris du Congo Brazzaville.

Axenordsud média

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s