[Décédé 19 novembre 2020] Kinshasa : Paul Byabuze rend des vibrants hommages au Professeur Kabuya Lumuna Sando

La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre aux oreilles de ceux qui ont connu le professeur Célestin Kabuya Lumuna Sando. En tout cas personne ne s’y attendait. Hélas ! L’homme n’est pas le maitre de son souffle, ce grand savant a traversé la vallée de l’ombre de la mort le jeudi 19 novembre 2020, dans la soirée à l’hôpital CMK. Aux prises avec le journal La Prospérité, Paul Byabuze, l’un des anciens étudiants que le professeur Kabuya a enseigné le cours de la Sociologie politique en première année de licence (L1), aujourd’hui chef des travaux, lui a rendu ce mardi 23 novembre, des hommages dignes de son rang.

Pour Paul Byabuze, le professeur Kabuya Lumuna Sando n’est pas mort. Son passage dans l’au-delà est juste l’arrêt du parcours d’un grand penseur. Il affirme, l’illustre disparu sera toujours vivant au travers de ses écrits. Puisque, affirme-t-il, le professeur a beaucoup écrit, faut-il parcourir toutes les bibliothèques de la place pour s’en rendre compte. ‘’Il avait un esprit de clairvoyance, cela lui poussait à mettre à jour ses connaissances. De ce fait, il avait le devoir de les mettre à la merci du public’’, a-t-il fait savoir.

A tout dire, Paul Byabuze affirme avec regret que la mort du professeur Kabuya Lumuna natif de Kipushi dans l’ex province du Katanga, est une double perte. Notamment dans la sphère scientifique, que professionnelle. S’agissant de l’espace scientifique, le professeur Kabuya est plus qu’un doctrinaire. Il garde avec passion plusieurs théories qu’avait développées l’illustre disparu.

‘’L’on ne peut pas parler de la trilogie de l’État, les trinômes de l’espace politique, les querelles fondatrices d’un Etat moderne, la révolution paradoxale et tant d’autres sans parler du professeur Kabuya’’, a-t-il renchérit. Et d’ajouter. ‘’Il a beaucoup écrit sur le Congo. C’est grâce à ses enseignements que j’ai pu connaitre l’épineuse question de l’enclave de Katumba qui appartenait autrefois au Congo que le Burundi a annexé en son sein’’.

Sur le plan professionnel, Paul Byabuze a laissé attendre que le professeur Kabuya avait une expérience inouïe. Il rappelle aussi que le professeur Kabuya a travaillé avec les quatre derniers régimes du pays, jusqu’à se faire élire sénateur de la mandature en cours. Et donc, l’illustre disparu avait toujours de quoi donner pour l’intérêt général des Congolais.

En outre, il est revenu à la charge pour exhorter à ses compères de ne pas considérer le professeur Kabuya comme mort. Il vivra à jamais au travers de ses écrits, comme Platon, Aristote, Socrate qui sont morts, il y a des siècles mais qui sont toujours cités dans plusieurs travaux des étudiants, professeurs et chercheurs.

Axenordsudmédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s