Fructueux échanges entre Julien Babete Yandi et un groupe de jeunes à Bandalungwa

Ils ont bravé le soleil de plomb. Ils, ce sont des jeunes regroupés au sein de l’asbl Alliance des Jeunes Kinois venus écouter un digne fils de la diaspora congolaise, Julien Babete Yandi, qui ambitionne d’être le prochain Bourgmestre de Bandalungwa, l’une des vingt-quatre communes de la ville province de Kinshasa.

« Bandal c’est Paris » ne semble être jusque-là qu’un vœu pieux. Car visiblement Bandalungwa ressemble à une vaste poubelle. C’est le constat amer fait par sieur Julien Babete Yandi lors de son récent séjour dans la capitale congolaise. A bâtons rompus, il a échangé avec quelques jeunes triés sur le volet sur la problématique de traduire en réalité le rêve « Bandal c’est Paris ».

Pour avoir travaillé pendant près de 25 ans dans l’administration de la République Française et avec sa casquette de Conseiller municipal d’un coin de la région parisienne, Julien Babete Yandi est incontestablement mieux outillé pour améliorer le vécu quotidien des habitants de sa commune natale.

« 3 S » c’est le slogan de l’Alliance des Jeunes Kinois sous le leadership de Julien Babete Yandi : « Savoir; Savoir-faire; Savoir-être ». Aux jeunes de Bandalungwa, ce Congolais de la diaspora a martelé : « Ensemble nous réussissons ».

Sans langue de bois, ni démagogie, Julien Babete Yandi a dit à ses interlocuteurs qu’il ne cherche pas à diriger Bandalungwa pour se faire de l’argent. En France, il mène une bonne vie. C’est plus la passion qui le motive à tirer Bandalungwa du gouffre. Il a déploré les maux rongent sa commune natale. Les mentalités doivent changer surtout au sein de la jeunesse ndaloise. L’hôte de marque a conscientisé ces jeunes qui ont adhéré à son projet de société.

Julien Babete Yandi est aussi en mesure de faire venir différents partenaires pour l’essor de Bandalungwa. Aussi, offre-t-il ses compétences au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au Vice-Premier Ministre en charge l’intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, au Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. La balle est donc dans le camp de ces autorités compétentes en vue d’une éventuelle désignation.

Julien Babete Yandi s’est fait accompagner à Kinshasa de deux autres membres de la diaspora, sa proche et dévouée collaboratrice, Perpétue Mokoy, ainsi que de sieur Abraham Massala alias « King Foreman », le président de l’asbl « Les Amis de Fatshi » / France et de la plateforme « La Vision Fatshiste ».

Après avoir répondu clairement aux différentes préoccupations de l’assistance, Julien Babete Yandi a sollicité l’implication de tout un chacun pour la matérialisation de cette noble ambition. Ainsi a pris fin cette réunion tenue dans le domicile de César Babete sur avenue Kivu n30, à Bandalungwa’-Adoula. « Tout est bien, qui finit bien ».

James Mpunga Yende

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s