[Évacuation urgente de Kamerhe pour des soins à l’étranger] Sud-Kivu: l’AMK kongo perd patience!

Les militants du mouvement Ami Kongo, à travers une correspondance adressée aux autorités urbaines de la province du Sud-Kivu, annonce la tenue, ce vendredi 04. Décembre, d’une marche pacifique. Laquelle, aura pour objectif, d’exiger dans le plus bref délai, l’évacuation à l’étranger de Vital Kamerhe, pour des soins appropriés.

Cela, fera plusieurs jours, que l’ancien Directeur de cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe, serait dans un état critique à la prison centrale de Makala.

A cet effet, le mouvement Amk Kongo, en soutien à Vital Kamerhe, souffrant depuis un moment, annonce de sortir dans la rue, ce vendredi, dans la province du Sud-Kivu, pour faire entendre leur voix.

A les entendre, les militants de mouvement citoyen, se disent ne pas comprendre, le retard avec lequel, les autorités du pays font montre, pour évacuer le plutôt possible, le Directeur de cabinet du chef de l’État. Qui, il y a un laps de temps, sa santé ne pas stable. Alors que, soulignent-ils, le Vice-Ministre de la justice avait déjà garantie sur la probable évacuation du Président de l’UNC à l’étranger afin de recevoir des soins adéquats.  »Mais jusque là, rien n’est fait, et le processus continue de prendre beaucoup de temps » se sont-ils indignés quant à ce.

Selon le mouvement Amk, ladite marche n’aura pas seulement pour but, d’exiger le transfert à l’étranger pour une extrême urgence, des soins de santé de qualité. Mais aussi, l’acquittement de Vital Kamerhe dont ils clament toujours son innocence.

Pour sa part, Paulin Mulume, l’un des militants dudit Mouvement, fait savoir,  » le dossier Kamerhe contient du flou et ça a un caractère hautement politique ».

Il sied de noter, le vice-ministre de la justice, avait lors de sa dernière visite au centre Nganda, où se trouve actuellement l’ancien Directeur de Cabinet de Félix Tshisekedi, attesté la dégradation de son problème de santé ainsi que la nécessité de son évacuation.

A titre de rappel, le Président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNP), Vital Kamerhe, a été condamné à 20ans de prison, dans l’affaire qui lui inculpait sur le projet des 100 premiers jours du chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Richard Mfumu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s