Assemblée nationale: les remplaçants du Bureau Mabunda seront connus le 5 janvier 2021

Après l’éviction du Bureau Mabunda, place maintenant aux élections des membres du nouveau Bureau de l’Assemblée nationale. A en croire le bureau d’âge de cet organe délibérant, tous les députés nationaux doivent prendre part à la séance plénière pour une session extraordinaire qui aura lieu le 5 janvier 2021. Un point sera inscrit à l’ordre du jour : élections des membres du Bureau de l’Assemblée nationale.

A quoi pouvons nous attendre de cette élection du nouveau Bureau ?

L’ancien bureau qui était constitué à quatre-vingt-dix pourcent le FCC et qui, du reste, détient, jusqu’à preuve du contraire, la majorité parlementaire, a commencé à perdre ses éléments dans cette chambre basse du Parlement. Raison? Union sacrée de la nation à travers laquelle le Chef de l’État prône les intérêts supérieurs de la nation. Les revirements à 180 degré et la transhumance politique des députés nationaux de toutes tendances confondues donnent, forcément, une matière à réfléchir pour cette élection du nouveau Bureau de l’Assemblée nationale.

Ces influences permettront-elles à Félix Tshisekedi de récupérer la majorité parlementaire voulue en vue de gérer le pays correctement et réaliser sa vision du peuple d’abord? Ou ça serait le FCC bis? Mystère. Néanmoins, tout est possible en politique.

D’aucuns prédisent déjà la séparation prochaine de cette union sacrée de la nation, qui semble être, d’après eux, guidée par la soif du pouvoir des uns, la soif de partage des postes des autres et vont probablement se désunir à l’approche des joutes électorales de 2023.

Ils justifient cela par le fait que Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Bahati Lukwebo ne vont pas accorder le crédit pour soutenir Félix Tshisekedi de briguer son second mandat comme prévu dans la constitution de la République. Comme pour dire que, l’Union sacrée d’aujourd’hui, serait selon eux, une séparation à « queue de poisson » telle une aubaine pour quiconque en quête de positionnement.

En gros, Félix Tshisekedi, réussira-t-il à récupérer la majorité parlementaire? Arrivera-t-il à placer son candidat de confiance à la tête de l’Assemblée nationale? Que des questions sans la moindre réponse. L’on espère que 2021 épargnerait les congolais des tensions politiques qui ont longtemps émaillé négativement la bonne marche de la RDC. Wait and see!

Christian Okende

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s