[Polémique autour de 12 millions USD pour la session extraordinaire] A.N: Gaël Bussa met du vin en bouteille

Les 12 millions USD pour la session extraordinaire en cours ont été tirés à boulets rouges, pendant 48h, sur la toile. A l’instar du député François Nzekuye qui, à cor et à cri, s’est attaqué à ce Bureau d’âge conduit par les plus âgés des élus nationaux, Mboso N’Kodia Pwanga. Des réactions fusent de partout à cause justement de ce budget exorbitant et qui, du reste, a soulevé un tollé général. Face à cette situation préoccupante, l’honorable Rapporteur du Bureau d’âge, Gaël Bussa a fait une mise au point musclée afin de mettre le vin en bouteille.

Ainsi, cette affaire des 12 millions de dollars de la session extraordinaire en cours, vient d’être tirée au clair, ce jeudi 7 janvier 2021, par le Rapporteur du Bureau d’âge de la Chambre basse du Parlement, Gaël Bussa. Dans sa réplique, le Benjamin des élus assumant la fonction de Rapporteur de cet organe délibérant précise, en de mots clairs, que « le montant qui a été demandé pour la couverture de la session extraordinaire en cours, à l’Assemblée nationale, est un montant prévu par la loi. C’est l’article 65 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule que pendant la session extraordinaire, les Députés reçoivent une prime équivalente à leurs émoluments et des primes diverses, et il en est aussi pour les membres des cabinets, pour les administratifs et les assistants des Députés ».

Dans son élan, le député Gaël Bussa a laissé entendre « qu’il est vrai qu’une rubrique a été ajoutée, c’est celle afférente à l’organisation des élections des membres du Bureau définitif, celle-ci n’étant pas une invention du Bureau d’âge en place. Tout est clair comme l’eau de roche »

« C’est ce que l’Assemblée nationale reçoit lors de toutes les sessions extraordinaires. Puisque ce sont des dispositions budgétaires, nous n’avons rien inventé », a-t-il fait savoir.

Prenant ses responsabilités en main le Rapporteur du Bureau d’âge, Gaël Bussa n’a pas tardé à lancer le défi à tous les détracteurs de leur Bureau: « ceux qui montent au créneau, pour décrier que le Bureau a exagérément sollicité les frais de la tenue de la session extraordinaire doivent savoir que la dotation mensuelle de l’Assemblée nationale a été relevée depuis le mois de septembre dernier, à cette hauteur là ».

Et d’éclairer: « Non du fait d’un hasard, mais par le fait de l’exécution du budget de fonctionnement, conformément à la loi de finances de l’exercice 2020 ». Et même temps, il indique qu’il appartient à l’autorité de demander à quiconque détiendrait les éléments contraires aux informations du Bureau d’âge, à pouvoir les prouver pour éviter tout malentendu et toute diffamation.

Christian Okende

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s