RDC: Kabange Numbi invite ses amis du FCC d’aller à l’Opposition

« Le FCC est prêt à aller dans l’Opposition. J’invite les amis du FCC à comprendre que l’Opposition n’est pas la galère. C’est peut être une solution. C’est l’occasion de prouver au peuple congolais que le FCC n’a pas tout bloqué, mais on le prenait comme bouc émissaire. Mais, s’ils réussissent, c’est le peuple qui gagne », a exhorté Félix Kabange Numbi, le jeudi 7 janvier, dans le Magazine Face à face sur la Radio Top Congo FM.

Ce cacique du Front Commun pour le Congo a rassuré ses camarades que la plateforme politique chère à Joseph Kabila sera une Opposition compacte face à une majorité de plusieurs idées et en même temps, dit-il, au bout d’un an, ils seront nombreux les opposants.

« Nous avons la majorité légalement. Ne vous fier à ce qui se fait », a-t-il lâché. Dans la foulée, il a laissé entendre qu’il n’aura aucun regret si le FCC perdait sa majorité illégalement. Mais, dit-il, le FCC va s’organiser autrement car, selon lui, à l’union sacrée, il n’y a pas d’idéologie.

Répondant à la question de la traversée de tous les membres du FCC dans le navire de l’Union sacrée, Félix Kabange Numbi a reconnu que beaucoup ont quitté mais pas tous les membres. « Dire que tout le monde quitte le navire n’est pas vrai. Beaucoup de lieutenants, voire des généraux quittent le navire ». Et rétorque-t-il, « gagner une guerre ne dépend pas de nombre, mais du moral des troupes. Beaucoup vont encore quitter. Nous n’avons peur de rien. Nous sommes prêts ».

Pour éclairer la lanterne d’opinion congolaise, Félix Kabange Numbi a révélé que le jour où le FCC a signé l’accord avec l’actuel président, leur Autorité morale, Joseph Kabila avait rappelé à ce dernier qu’ils sont en train de faire, a été déjà fait en 1960 et 1965, « ne soyons pas comme ces politiciens là ». Malencontreusement, Kabange Numbi a déploré que c’est ce qui est en train d’arriver.

L’homme ne s’est pas arrêté là dans cette émission face à face pour cracher encore d’autres vérités. Il a fait voir au peuple congolais que le prêt même actuel n’est que questions d’ambitions pour le futur parce que, précise-t-il, l’accord FCC-CACH prévoyait que le Président Félix TSHISEKEDI qui, dit-il, demandait d’être accompagné par le FCC pour sa première mandature, et s’était engagé à accompagner le FCC pour la deuxième mandature.

Il a, par ailleurs, laissé comprendre qu’ils ont mal vendu ce qu’ils étaient en train de faire hier. Ils n’ont pas su expliquer ce qu’ils ont fait hier, les difficultés qu’ils ont rencontré et comment ils les ont relevées.

Axe nordsud media

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s