Union sacrée: Lambert Mende milite pour la cohésion nationale et la coalition d’un gouvernement élargi

C’est au cours d’une interview accordée, ce jeudi 14 janvier 2021, à la Radio Top congo FM, que le député Lambert Mende a tenu premièrement à dissiper tout mal entendu sur les rumeurs qui se racontent çà et là quant à son éventuel départ du FCC, pour l’Union sacrée. Selon lui, son adhésion n’engage pas à fortiori le FCC mais plutôt son regroupement politique CCU. Ensuite, il a martelé qu’il a rejoint l’autre camp afin de militer pour une cohésion nationale ainsi que la coalition d’un gouvernement élargi.

En vue de taire les mauvaises langues qui dramatisent son adhésion dans l’Union sacrée, sous prétexte d’avoir couper le pont avec le Front Commun pour le Congo, Lambert Mende Omalanga souligne qu’il reste membre de cette plateforme jusqu’à preuve du contraire. Aussi, renchérit-il, de rester fidèle au président honoraire, Joseph Kabila qui d’emblée, était informé de sa décision à rejoindre l’Union sacrée et lui a même encouragé.

Chemin faisant, cet ancien ministre de la communication et médias levant tout équivoque, a souligné qu’il s’était entretenu avec le chef de l’État avant de se rallier dans l’autre rive. Au cours de leur entretien, ce cacique du FCC avait posé trois préalables notamment ne pas faire de l’Union sacrée un parti ou regroupement politique; peser de tout son poids en tant que président de la République pour calmer son parti UDPS à ne pas se livrer à des provocations et prendre en compte la dignité de Joseph Kabila, au regard des actions menées jusqu’à donner lieu à la toute première alternance pacifique du pouvoir.

Dans la foulée, Lambert Mende se disant conscient du danger que court le pays, voudrait accompagner la vision du président Fatshi de mettre fin à l’instabilité politique, aux querelles stériles, politiciennes et fratricides qui, d’après lui, ne résout pas l’insécurité à l’Est de la RDC, le social des congolais. D’où, son vœu le plus ardent à un déclic, notamment un sursaut pour le décollage du pays qui serait en décomposition.

A en croire le patron de la CCU, l’Union sacrée est une idéologie où les initiatives visant l’intérêt général du peuple congolais doivent primer. Voilà, son apport à vouloir in concreto, la création d’un gouvernement issu d’une coalition élargie autour des valeurs, pour la stabilité, sécurité, développement du congo, a-t-il insisté.

A la question de faire allégeance au Président de la République, tel que l’avait fait Steve Mbikay, le député national Mende réfute cette démarche et souligne qu’il n’est pas allé dans l’Union sacrée pour faire les yeux doux à Félix Tshisekedi. Et donc, lâche-t-il, qu’il ne fera ni allégeance au chef de l’État, ni à Joseph Kabila mais plutôt au peuple qui lui a mandaté.

L’occasion faisant le larron, Lambert Mende a décrié la gestion mitigée constatée dans le FCC. Il dénonce la négligence et la léthargie qui a fragilisé le fonctionnement normal de la famille politique chère à Joseph Kabila. Et appelle son autorité morale, à se rapprocher davantage de la gestion quotidienne de sa famille politique qu’est le FCC.

A entendre ce cadre du FCC, l’Union sacrée demeure la seule issue pour la cohésion nationale. Il rassure de s’être engagé à des négociations qui consistaient de servir des passerelles entre le FCC et Félix Tshisekedi.

En définitive, Lambert Mende se dit déterminé d’aller jusqu’au bout de sa lutte pour une large coalition et convaincre des congolais à revenir sur les fondamentaux.

Joyce Mpiana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s