USA : Malgré la crise persistante, Joe Biden accède au pouvoir

Décidément, le parti démocrate va finalement relever le défi de la maison blanche, car Joe Biden a pris, ce mercredi 18 janvier 2021, ses fonctions, bien qu’il a du pain sur la planche, d’autant plus que plus de 3000 Américains meurent chaque jour de Covid-19. Dans la foulée, relève AFP, plus au moins un millions s’inscrivent chaque semaine au chômage et de dizaines de millions doutent désormais de sa légitimité.

Le politologue Mary Stukey de l’université d’État de Pennysylvanie a fait savoir, lors d’une analyse, que l’actuel Président des États-Unis aura à gérer plusieurs crises à son actifs, « ce qui est unique pour Biden, ce n’est pas tant que le pays soit en crise, mais c’est le nombre de crises simultanées qu’il aura à affronter ».

« Certaines pandémies et récessions sont conjoncturelles et liées, d’autres divisions politiques et anciennes, mais il faudra qu’il les affronte toutes, immédiatement, alors que le Sénat sera en partie occupé à juger Donald Trump pour incitation à l’insurrection », indique Mary Stukey.

Bilan du Covid-19

Sans nul doute à voir ce qui l’en est à ces jours, la situation sanitaire n’a été aussi aiguë depuis la grippe Espagnole de 1918.

Les États-Unis sont les pays le plus touchés au monde par la Covid-19, avec 24 millions de cas recensés et près de 400 milles morts. Et l’apparition du nouveau variant Britannique fait craindre le pire.

Une immense campagne de vaccination avait déjà débuté depuis mi-décembre mais elle évolue à pas de tortue qu’elle n’aurait espéré : Il n’y a que 10 millions des personnes ayant reçu une première injection, 20 millions étaient prévus pour la fin de décembre 2020, avait indiqué l’administration sortante de Trump.

Joe Biden promet d’accélérer le processus pour atteindre 100 millions d’injection supérieur au 100 jours de sa présidence.

Récession économique et chômage

Les mesures de confinement adoptées pour endiguer la propagation du virus, ont porté un coup d’arrêt brutal à l’économie de l’État, qui, d’après la banque centrale Américaine, (Fed) s’est dilatée de 2,4 % en 2020. De nombreuses entreprises ont dû fermer les portes et licencier leurs personnels. D’autres salariés ont démissionné pour s’occuper de leurs enfants, privés d’école. Au tout, 18 millions d’américains vivent aujourd’hui d’aides au chômage.

« La souffrance humaines s’étale au grand jours nous n’avons pas les temps à perdre » dixit Joe Biden, en dévoilant un plan d’urgence de 1,900 milliards de dollars, qu’il attend faire valider par le congrès plus vite, pour arrêter l’ hémorragie actuelle.

Face aux Défis

Faces à toutes ces priorités, « il va falloir qu’on soit multitâches », a admis sur NPR la futur vice-présidente Américaine Kamala Harris.

Face à ces différents chantiers Joe Biden pense de transcender les lignes de démarcation politiques est l’unique solution :  » L’unité n’est pas une chimère, c’est une démarche pratique pour faire ce qu’on a à faire ensemble, pour le pays ».

Pour Mary Stukey, « le président Joe Biden ne doit pas être considéré comme l’homme providentiel. Ce pays est obsédé par ses présidents, ils sont vu comme des sauveurs. Mais il ne faut pas oublier qu’il ne contrôlent pas tout, loin de là. En somme Biden a du pain sur la planche ».

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s