[Motion de censure contre le PM et son Gouvernement] AN: le bureau d’âge accorde un temps additionnel de 24h à Sylvestre Ilunga!

La plénière de ce mardi 26 janvier 2021 à l’Assemblée nationale, qui devrait statuer, en principe, sur le sort du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et son Gouvernement, vient d’être suspendue et ramenée pour ce mercredi 27 janvier à 11heures. Pour cause, le boycott du Premier ministre de répondre à l’invitation qui lui a été transmise, en vue de présenter ses moyens de défense devant les députés . Mais, ce dernier séjourne encore à Lubumbashi. D’où, le bureau d’âge lui accorde une dernière chance à pouvoir se représenter d’ici demain.

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’est montré très ferme suite à la motion de censure initiée contre lui et son équipe gouvernementale. Au delà de tout, lui et sa famille politique qualifient le bureau d’âge incompétent pour traiter cette matière et disent-ils, n’a qualité. Quelques regroupements politiques alliés du FCC s’opposent à cette démarche d’autant plus qu’à les en croire, le Gouvernement a été investi par un bureau définitif dont la qualité et la compétence lui revenait de plein droit.

Pour leurs parts, exprimant le vœux de poursuivre l’examen de motion de censure contre le PM et sa suite, en toute démocratie, les signataires de ladite motion, ont à l’unanimité accordé une dernière chance à Sylvestre Ilunga de se représenter pour la dernière fois à l’Assemblée nationale. Certains d’entre eux, avant de statuer sur son cas et l’appellent de rendre le tablier avec honneur.

Contre toute attente, pour sa part, l’actuel patron de la primature semble se désintéresser sur ce processus amorcé par les parlementaires, membres de l’Union Sacrée visant à lui faire tomber. Encore à Lubumbashi, le remplaçant de Bruno Tshibala ne jure que de mettre en exergue, la décision que prendra son autorité morale, Joseph Kabila qui, avait placé sa confiance en lui nommant à cette fonction du PM.

Sous d’autres cieux, l’entourage du patron de l’exécutif central qualifie la procédure de motion, de violation des textes.

Il appert de signifier que selon la constitution, le PM démissionne de son plein gré ou soit, s’il est frappé par une motion de censure au niveau de l’Assemblée nationale.

A cet effet, malgré le moratoire accordé à Sylvestre Ilunga par le bureau d’âge dirigé par Mboso N’kodia, sa présence à la plénière de demain reste encore hypothétique et un mystère.

Entre temps, le camp de l’Union sacrée dont l’initiateur de la motion, Chérubin Okende se dit très déterminé et que, d’après lui, l’absence du PM n’affectera en rien, sa destitution.

Joyce Mpiana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s