RDC-Lutte contre le banditisme urbain: 600 nouveaux Kulunas seront transféré à Kanyama Kasese

Le général Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du service national, a informé à la presse que 600 nouveaux jeunes brigands dit Kulunas iront à Kanyama Kasese pour une formation prévue pour eux.

À en croire ce dernier le président Félix Tshisekedi a instruit personnellement à la police nationale de veiller à l’encadrement et la réinsertion de ces jeunes en leur offrant une formation continuelle à cet effet.

 » Sur instruction du commandant suprême nous avons planifié l’organisation de la 3ème et 4ème vague. La 3ème vague va quitter Kinshasa samedi matin pour Kanyama Kasese via Mbuji-Mayi en début de semaine prochaine, la 4ème vague va quitter Kinshasa mardi ».

Ce dernier informe à l’opinion qu’ils seront présenté officiellement aux autorités de la ville ce vendredi pour leur signifier que ces citoyens enrôlés et mise à la disposition de la police nationale seront transféré à Kanyama Kasese pour suivre une formation.

D’après toujours le général Kasongo il était prévu des recensé plus de 2500 jeunes brigands communément appelé Kulunas dans leur plan à court terme. Et il a notamment rassuré que la première vague se porte très bien.

Notons par ailleurs que Le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila avait déjà remis à la police nationale le 2 décembre 2020 plus de 929 Kulunas pour être transféré à Kanyama Kasese pour leur encadrement.

Le général Kasongo informe tout de même que quelques petits souci d’accompagnement du gouvernement sont a relevé à ce effet.

« Nous avons quand même quelques difficultés par rapport à la l’accompagnement du gouvernement. Les moyens ne suivent pas convenablement;l’accompagnement financier est difficile. Nous avons beaucoup des difficultés » déclare le commandant Kasongo.

Nous osons espérer poursuit encore celui-ci « que les autorités qui a la dernière signature pour libérer les moyens financiers en faveur du service national pourra nous entendre pour disponibiliser les fonds. »

Le général a aussi éclairé l’opinion sur la démarche qu’entreprend l’État congolais sur l’arrestation de ces jeunes.

 » La plupart de Kulunas ont été arrêtés en vagabondage « précise le général Kasongo.

 » Et quant à ce qui n’étaient pas en vagabondage ils vont répondre de leurs actes devant la justice. On les a pas mis en prison. On les a amené dans un centre d’encadrement. On a pas violé les droits de l’homme. Ils ne sont pas torturés ». Affirme encore ce dernier.

Et d’après le général ces jeunes se sont comporté curieusement de manière très citoyenne.

« Je suis agréablement surpris que ces jeunes ce soient comporté comme de bons citoyens alors que j’ai pensé qu’ils allaient nous donner du fil à retordre ». À conclut le commandant Kasongo.

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s