Lomami: Début du procès des cadres de l’EPST sur la création des écoles fictives à Kabinda

Au cours de l’audience publique de ce lundi 29 mars 2021 à Kabinda, à la Cour d’appel de Lomami, le Ministère Public et la partie civile ont chargé le chef d’antenne urbaine du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE/Kabinda).

Le coup d’envoi des audiences publiques dans le dossier écoles non opérationnelles et non organisées dans la province éducationnelle de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) de Lomami a été donné ce lundi dans l’avant-midi.

Tous les 4 prévenus étaient présents mais un seul chef du SECOPE, Charles Mpeye Mwenze était devant l’instance judiciaire.

Ce dernier a plaidé non coupable en confirmant qu’il n’existe pas les écoles fictives dans sa juridiction. Pour le prévenu du jour, l’identification des enseignants dans les écoles est l’apanage des contrôleurs et non de lui.

Il faut rappeler que ce dossier en justice oppose les avocats de la République aux cadres provinciaux de l’EPST/ Lomami présentement en garde à vue à la prison centrale de Ludimbi dans la ville de Kabinda.

Selon la Cour d’appel, les causes de trois autres prévenus dans ce dossier sont renvoyées au lundi 5 avril 2021 à Kabinda.

Socrate Ndala

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s