RDC – Gouvernement d’union Sacrée :Augustin Kabuya explique ce qui bloque

Le secrétaire général de l’UDPS parti cher au président Tshisekedi declare tout haut que le président Tshisekedi s’abstient de signer l’ordonnance portant nomination des nouveaux animateurs du gouvernement Sama Lukonde, suite à l’absence d’une représentativité effective des femmes au sein de différents partis et regroupements politiques.

Il a fait savoir dimanche 28 mars, lors de l’installation du comité fédéral de l’UDPS à la place Ste Thérèse à Tshangu.

« Le chef de l’Etat ne veut pas signer l’ordonnance suite au non respect des consignes liés à la représentativité de la femme par les chefs de partis politiques » dixit Augustin Kabuya secrétaire général de L’UDPS.

D’après des sources sûres, toutes les différentes composantes politiques ont déjà été au parfum du quota pour chaque portefeuille ministérielle, notamment 8 pour L’UDPS, 5 plus un vice ministre pour l’ensemble de Moïse Katumbi , 3 pour MLC parti cher à Jean-Pierre Bemba, et 5 pour l’AFDC-A du sénateur Modeste Bahati Lukwebo. À en croire cette même source, Félix Tshisekedi insiste sur la réduction de l’équipe gouvernementale ainsi que sur l’équilibre des postes réservés entre hommes et femmes.

D’après Augustin Kabuya, les chefs de différents partis politiques ont du mal à céder aussi quelques postes aux femmes, c’est par ici même que le bat blesse.

« Lorsqu’il y a des problèmes dans ce pays, ce sont nos mamans qu’on viole, qu’on maltraite. Comment expliquer aujourd’hui on forme le gouvernement et il n’y a pas de femmes comme ministres, pour ne proposer que des hommes. Est-ce que le président de la République Félix Tshisekedi peut accepter cet état de chose ? Le chef de l’Etat veut être respectueux de sa parole, le premier ministre a reçu toutes les listes des des hommes politiques, ils n’ont pas proposé des femmes, c’est pourquoi les chef de l’Etat, si il n’y a pas la représentativité des femmes, il ne signera pas l’ordonnance  » à encore fait savoir Augustin Kabuya aux militants de L’UDPS.

Il sied de retenir que le chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait promis aux femmes congolaises de leur accorder un quota de 30% dans l’équipe gouvernementale de l’union sacrée.

Entre temps c’est la population qui continue à payer les prix de ce marasme et blocage, car ses vrais besoins restent encore en souffrance manque d’eaux, du courant, chômage, arriéré des salaires, accès aux soins des santé pour tous, insécurité, pour ne citer que cela. Auront-ils de vrais hommes d’Etat pour pallier leurs attentes? La question reste encore pendante.

Wait and see.

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s