RDC :le ministre Bakonga créé une commission pour examiner la situation des écoles fonctionnant avec de « faux arrêtés

Dans un communiqué publié ce jeudi 1er avril 2021, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) annonce la création d’une commission ad hoc pour examiner au cas par cas, la situation des établissements fonctionnant avec de » faux arrêtés ».

Willy Bakonga Wilima précise qu’il s’agit des écoles datant de l’époque coloniale et celles créés immédiatement après l’indépendance, éligibles à la régularisation collective c’est-à-dire les écoles datant de la période d’avant la procédure de création par voie d’arrêté.

« Pour les écoles fonctionnant avec de faux arrêtés mais réunissant les conditions requises de viabilité, une dérogation sera sollicitée auprès du premier ministre,chef du gouvernement en vue de la régularisation de leur situation administrative »,note le communiqué.

Il faut rappeler que le secrétaire général de l’EPST a annoncé la désactivation de plus de 1000 écoles qui fonctionneraient avec de « faux arrêtés » sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Socrate Ndala

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s