Kwilu : Une trentaine des détenus recouvrent la liberté suite aux mauvaises conditions carcérales

À la province de kwilu, plus précisément au territoire de Gungu, 38 détenus recouvrent la liberté en raison des mauvaises conditions carcérales. Ce qui ressort d’un communiqué été transmis par la société civile du territoire de Gungu.

La mise en liberté de tous ces prisonniers est intervenue en début de cette semaine. La majorité de ces détenus est constituée des hommes et on note seulement 4 femmes.

À en croire la société civile, c’est depuis plusieurs années que les autorités n’accordent plus des subsides alimentaires aux prisonniers qui, du reste, sont abonnés à leur triste sort.

« Depuis des années, le gouvernement de notre pays ou celui de la province n’accorde aucune subvention pour les détenus. Ceux-ci vivent dans des conditions inhumaines » indique le président de la société civile, Joachim Kusamba.

D’après le président Joachim, la démarche de la Libération de ces prisonniers est accordée grâce à l’ implication personnelle de son éminence Fumu Mapanda, représentant légal de l’église du St Esprit du Congo (ESECO), une communauté faisant partie des églises protestantes.

Le président de la société civile renseigne notamment que le prélat protestant a du verser une somme d’argent importante et a recueilli la discrétion à ce sujet quand au montant mobilisé.

Le directeur de la prison trouve cet acte strictement nécessiteux eu égard aux mauvaises conditions dont étaient l’objet de ces pauvres détenus.

« Cette libération tombe au bel endroit pour désengorgement de la prison Centrale de Gungu. Construite pour recevoir une cinquantaine de détenus, actuellement elle contient plus de 1000 prisonniers » a fait savoir le directeur de la prison Centrale de Gungu.

Ce dernier invite les autorités à mobiliser des moyens pour construire d’autres centres pénitentiaires afin de mieux installer les détenus, car cela permet une meilleure rééducation et non d’en faire des récidivistes au sortir de la prisons après avoir terminé leurs sentence pénales.

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s