Dossier écoles fictives à Lomami : le ministère public requis 20 ans de travaux forcés aux prévenus

La Cour d’appel de Lomami a présidé déjà 6 audiences pour instruire les 4 prévenus et écouter tous les enseignants cités par les parties en conflits dans le procès qui oppose le ministère public, la partie civile aux prévenus Kapenga Mbatshi Désiré, Mwenze Mpenye et consorts.

L’audience du mardi 20 avril dernier était consacrée à la plaidoirie de différentes parties.

Le ministère public a fait son réquisitoire et a plaidé pour la condamnation à 20 ans des travaux forcés des 3 prévenus dont Kasenge Mayele Isidore, Muenze Mpenye et Charles Blaise Muhaba Mulimbi respectivement directeur provincial de l’EPST, assistant principal provincial et chef d’antenne urbaine du SECOPE à Kabinda.

Au proved Désiré Kapenga Mbatshi , le ministère public a proposé 6 mois de prison ferme.

Tous doivent être privés de droit de vote et accès aux postes électifs ou nominatifs pendant 5 ans et payer une amende de 250.000$.
En outre le ministère public a plaidé pour l’arrestation immédiate de ce qui sont en liberté provisoire à savoir le PROVED et DIPROSEC.

Socrate Ndala

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s