RDC-Crise au sein de la comité islamique : Le président du congrès national des musulmans éclair l’opinion sur la question

Le président du congrès de nationalistes musulmans (CONAM), stigmatise la barbarie qui a lieu le jeudi 13 mai à Kinshasa au stade des martyrs.il accuse à cet effet l’ex représentant légal de la communauté musulmane du congo (COMICO), l’imam Ali Mwinyi N’ku ainsi que la justice congolaise comme les auteurs de la crise qui sevit la communauté Islamique du congo.

Comment est-on arrivé à cette crise ?

 » C’est depuis maintenant près de deux ans que cette crise de légitimité et de légalité persiste au sein de la COMICO, la faute incombe à qui ? D’entre de jeu, le responsable de cette crise s’appelle en amont l’imam Ali Mwinyi N’ku. Tout est parti dès la fin de son mandat à la tête de cette ASBL. Il devait organiser l’assemblée générale elective. Mais, hélas ! Ce dernier avait sollicité un délai, à l’issu d’un dialogue, un délai ne dépassant pas six mois lui a été accordé, sous la médiation du ministre de la justice de l’époque, l’ancien sénateur Alexis Thambwe Mwamba.Arrivé à échéance, l’imam Ali Mwinyi s’est désolidarisé des imams fondateurs est l’hécatombe s’est profila à l’horizon. L’Etat congolais n’ayant pas pris des mesures appropriées, deux assemblées générales se sont tenus. D’abord au Zoo, puis dans la salle, du ministre des affaires étrangères. Quelques fonctionnaires mandatés de l’Etat ont pris part à toutes les deux assemblées générales. Pour l’assemblée générale tenus au Zoo, après compilation, l’imam Djibondo n’ayant pas obtenu la majorité de voix, un arrangement à l’amiable aurait été proposé à partir du palais de la nation et le nom de l’imam Yousouf Djibondo aurait été recommandé en qualité de l’imam représentant légal et Sheik Zaidi Ngongo comme Grand Mufti.

Pour l’assemblée générale elective du ministère des affaires étrangères, les candidats Cheik Abdallah Mangala sera proclamé comme celui qui a été elu imam représentant légal de la COMICO pour un mandat de quatre ans. C’était à la justice congolaise de départager les parties protagonistes, mais Maître Tunda Ya Kasende avait pris la question à la légère »A déclaré Hassan Mbuyamba président du congrès national musulman.

Notons en outre que c’est suite aux incidents produit le jeudi 13 mai au stade de martyr à l’occasion de la cloture de l’Aïd al-Fitr, autrement dit fête musulmane marquant la fin du jeûnes du mois de ramadan,que le président du congrès national des musulmans s’est exprimé devant la presse pour fixer l’opinion à ce sujet.

Hassan Mbuyamba présume que les auteurs de ces violences et chaos est surment ceux qui sont contre Sheik Abdallah.

« Je ne sais pas dire plus. Mais je présume que c’est ceux qui sont contre Sheik Abdallah Mangala puisque, l’imam Yousouf Djibondo a célèbré la prière hier sur le même lieu, après ces incidents. Ce sont visiblement ses partisans » a-t-il laissé entendre.

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s