Sommet-France-Afrique: « Les besoins de financement en Afrique subsharienne sont estimé à 290 milliards de dollars pour une période de 2020 à 2023,rien ne sera possible sans la mise en place d’un partenariat globale » FMI

Sommet-France-Afrique: « Les besoins de financement en Afrique subsharienne sont estimé à 290 milliards de dollars pour une période de 2020 à 2023,rien ne sera possible sans la mise en place d’un partenariat globale » FMI

Le Président Français accueillera ce 18 mai à paris plus de trente chefs d’Etats accompagnés de
leurs gouvernements ainsi que des autorités d’organisations internationales, pour réfléchir comment irrémedier et trouver de pistes des solutions à la crise de financement du continent Africain, laquel continent qui peine à asseoir son développement. et à sortir
de la fatalité de la main tendue.

D’après certains experts et analyses internationales dont le député Européen Patrice Anato, le but de ce sommet sur le financement du continent Africain est suite au « lour tribut économique causé par la pandémie de la Covid-19. Les retombées de cette crise a ébranlée la trajectoire de l’essor et d’émergence du continent Africain et a notamment plongé le continent dans la récession, la toute première depuis 25 ans. Le progrès enregistrés sur le front du développement humain court de risques très énormes.une reponse internationale ambitieuse et coordonnées s’impose. Le sommet prévue ce 18 à Paris vise précisément à trouver les voeis et moyens d’une solidarité agissante, il y va de notre intérêt à tous et cet enjeu concerne au premier chef l’Europe. » estime ce dernier.

Notons que l’idée créatrice de cette initiative a pris corp à l’automne lorsque le fond monétaire internationale (FMI) après ses études a estimé que le continent Africain court le risque d’être en proie à un déficit général de financement de 290 milliards de dollars d’ici 2023.

Selon le FMI l’Afrique devrait se relancer de 3,4 % en 2021 et 4 % en 2022.

Le continent africain aurait risqué une asphyxie chaotique nonobstant le moratoire sur le service de dette public qui avait suspendu les paiements de dettes de plus de 5.7 milliards d’euros à plus de 50 États africains estiment certains experts.

Selon le président français Emmanuel Macron cela ne pourrait tirer l’Afrique de cette récession, on s’attardant aux recetts du passées , en laissant les africains à des solutions démodé et archaïque.

« Nous ne pouvons pas faire avec les recettes d’hier, alors que nous sommes collectivement en train d’abandonner l’Afrique à des solutions qui datent des années 60 » avait déclaré le président français le mois dernier pour soulever cette problématique du NewDeal du financement Africain.

À en croire certains chefs d’Etat africain lors d’une tribune que leurs a accordé, Jeune Afrique,  » le continent africain ne deplore que 130.000 morts dû à la Covid-19 , mais seule une victoire totale incluant pleinement l’Afrique pourra venir à bout de cette pandémie » ont déclaré 18 dirigeants Africains ainsi que quelques autorités européennes, comme pour montrer l’importance des enjeux économiques qui s’imposent à l’heure actuelle .

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s