[RDC-ITURI] Célébration de la journée internationale de fistules obstétricales : 2000 femmes traitées sur 9000 existantes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de fistules obstétricales célébrée ce 25 mai 2021, la division provinciale de la santé de l’Ituri a fait un bilan des femmes et filles concernées à cette pathologie depuis l’an 2017 jusqu’à ce jour.

« En terme de répartition dans notre province, plus de 2000 femmes ont déjà été réparées sur un total de 9000 identifiées. Nous avons encore 7000 à retrouver et réparer » a fait savoir à la presse, le docteur Louis Tchulo.

Le chef de division de Djugu A jiba a aussi rappelé à cet effet qu’il y a de cas des femmes qui ont été signalées par un honorable et nécessite une prise en charge urgente, mais le problème d’évacuation se pose.

 » À jiba il y a 5 cas qui ont été signalés par un honorable et nécessite d’être réparé. Le problème c’est leur évacuation pour qu’elles arrivent à Bunia et nous pensons dès que la route sera dégagée elles vont rejoindre l’hôpital pour cette réparation » renseigne ce dernier.

Notons en outre que plusieurs campagnes de réparations des fistules sont organisées en Ituri par le fonds de nations unies pour la population (UNFPA).

L’UNFPA a précisé également que les femmes et filles atteintes d’une fistule obstétricale sont comptées parmis les individus les plus marginalisés dans cette contrée.

À en croire le patron de UNFPA selon une enquête menée en 2017 plus des 9402 femmes souffrent de fistules non réparées.

Il sied de rappeler par ailleurs qu’un fistule est une formation anormale d’une connexion entre 2 organes internes. Il en existe plusieurs types dont notamment celle évoquée plus haut, le fistules obstétricales ou recto vaginal.

Le programme pour la santé et la reproduction indique que plusieurs facteurs favorisent cette maladie, notamment le mariage forcés et le grossesse précoces chez les jeunes filles.

Le docteur Dudu exerçant dans ledit programme recommande à chaque parent d’eviter de donner en mariage leur fille avant l’âge de 18 ans pour éviter d’être victime de ce genre de cas.

Jason Munginda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s