Marche pacifique de l’UNC : Répression violente de la police contre les militants

Ce vendredi 28 mai 2021, comme prévue, la marche de soutien des militants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a tourné au vinaigre dès le siège interfédéral du parti où le rassemblement a été réprimé par la police.

Cette marche a été initiée pour exiger l’acquittement du président national du parti Vital Kamerhe dont le procès en appel est toujours incertain.

De nos sources proche du parti, les hommes en tenue bleue ont usé des gaz lacrymogènes à l’intérieur du siège du parti afin de disperser les manifestants qui était déjà près à descendre sur terrain pour marcher pacifiquement pour soutenir le leur.

« Je refuse de croire que la police a agi comme il se devait (…) Ils ont lancé des gaz lacrymogènes même dans notre siège » déplore Bertin Mubonzi.

Il convient de souligner que l’épouse de l’ancien directeur de cabinet du chef de l’état, Hamida Chatur était présence en compagnie de ses enfants à côté de nombreux cadres de l’UNC present au lieu du rassemblement et des centaines des manifestants venus marcher pour le soutien de leur président national du parti.

Signalons également que Billy Kambale, l’un des cadres du parti, rouspète la répression violente de la police contre les militants de l’UNC et annonce dans les prochaines heures le dépôt d’une plainte contre le colonel Carlewis.

Masand Mafuta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s