Procès 100 jours : Jeannot MUHIMA recouvre sa liberté

L’un d’accusés dans le dossier des maisons préfabriquées du programme des 100 jours du Chef de l’État, Jeannot Muhima Ndole a quitté, lundi 21 juin 2021, la prison centrale de Makala, après avoir subi sa peine d’une année de travaux forcés.

Condamné en premier degré à 2 ans de travaux forcés par le tribunal de grande instance de la Gombe, il a vu sa peine réduite à une année en second degré au cours d’appel. Il était poursuivi de détournement de 2 millions de dollars américains.

Il a été reconnu coupable le 20 juin 2020 de détournement des deniers publics dans le cadre du procès 100 jours dans son volet logements sociaux, aux côtés de Vital Kamerhe et Sammih Jamal. A l’époque, il a été le responsable du service import-export à la Présidence de la République.

Masand Mafuta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s