Marche Lamuka : après son agression à Limete, un partisan de l’Ecidé a rendu l’âme



l’Ecidé a tenu de fixé l’opinion, ce lundi 18 octobre 2021, la mort tragique de l’un de ses militants qui a été victime d’une agression à l’arme blanche par les partisans de l’UDPS, dans la commune de Limete.

A en croire Devos Kitoko, secrétaire général de l’engagement pour la Citoyenneté et le développement (Ecidé), il paraît que Davin Kalala Musindala a contracté une hémorragie interne après avoir été assommé de coups de fer à béton au niveau de la nuque. Triste drame, il a dû succomber à l’hôpital Saint Joseph.

« Le camarade Kalala, agressé à l’arme blanche par la talibanie à la 12e rue, vient de rendre l’âme des suites de l’hémorragie interne due aux coups de fer à béton à la nuque. Je suis sur place à l’hôpital Saint Joseph. Que son âme reposé en paix », a-t-il annoncé.
Il faut le préciser que ce militant décédé est membre de l’Ecidé, section de Kimbanseke, dans le district de la Tshangu.

Ce drame odieux s’est produit lors de la manifestation de la plateforme Lamuka, organisée samedi dernier, pour exiger la dépolitisation de la CENI. Hélas ! Tout a tourné au vinaigre à Limete, non loin du siège de l’UDPS (Parti présidentiel) où on a enregistré quelques incidents majeurs du genre un groupe de combattants de ce parti avait attaqué les marcheurs.

La rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s