Censure de deux chansons nini Tosali te et Lettre à Ya Tshitshi: « cette décision n’émane pas du Gouvernement » (Patrick Muyaya)

En République démocratique du Congo, les réactions ne cessent de tomber après la censure des chansons « Nini tosali te » du groupe MPR et « Lettre à Ya Tshitshi » de l’artiste Bob Elvis.

Pour Patrick Muyaya, ministre de la communication et des médias et porte-parole du gouvernement, Cette décision n’émane pas du gouvernement congolais.
« La décision portant censure des chansons n’émane pas du Gouvernement.

Dans le Changement De Narratif que nous prônons, tout citoyen est libre d’exprimer son opinion sous réserve des dispositions légales », écrit Patrick Muyaya sur son compte twitter.

Dans la chanson « Nini tosali te », le groupe MPR peint un tableau très chaotique de la situation du pays depuis le président Mobutu à Félix Tshisekedi. Dans la chanson Lettre à ya Tshitshi », l’artiste Bob Elvis entame un dialogue avec Etienne Tshisekedi, il lui raconte ce qu’est devenu son pays depuis sa disparition. Il lui explique que son fils est l’actuel président de la RDC et pourtant la situation reste la même qu’avant son arrivée au pouvoir.

Rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s