Budget 2022: pour le député PPRD Fidèle Likinda, la réalité sur terrain est le contraire

Le projet de budget 2022 a été déclaré recevable par l’assemblée nationale le 18 novembre 2021, après les réponses du premier ministre aux préoccupations soulevées par les élus nationaux lors de la séance du débat général sur le projet de loi de finances 2022.
Selon le bureau de l’Assemblée nationale, le Premier ministre Sama Lukonde a rencontré les préoccupations des députés.

Dans ses réponses, il a notamment dit que le budget de la Défense est revu à la hausse. Dans le lot de réactions, l’unique député à s’abstenir de voter, Fidèle Likinda du PPRD pense que la réalité sur terrain est le contraire.

« Mon abstention veut dire que ce que le Premier ministre vient de dire c’est du déjà entendu. Des belles phrases, une bonne rédaction, une belle lecture mais la réalité sur terrain c’est le contraire. Allez chez moi au niveau de la Tshuapa. L’eau potable c’est une denrée inconnue chez moi. Ici dans la ville de Kinshasa, vous allez voir comment le peuple est en train de souffrir », a-t-il dit à nos confrères de Yabisonews.cd.

Et d’ajouter: « Bien sûr, ils vont nous dire que nous venons de commencer, les 18 ans c’est leur référence. Mais nous avons quand même bien travaillé. C’est ainsi que pour moi, je ne pouvais pas engager la population qui m’a mandaté dans une histoire qui, en réalité, n’apportera pas une solution ».

Le premier ministre Sama Lukonde était revenu jeudi répondre aux préoccupations des députés nationaux par rapport à la loi des finances exercice 2022.

Dans sa réplique, le  Chef du Gouvernement a regroupé les préoccupations des élus nationaux, toutes tendances confondues, en 7 chapitres importants à savoir : les préoccupations d’ordre général ; les préoccupations liées à la sécurité et l’ordre public, singulièrement concernant les conditions sociales des forces armées et de sécurité ; les préoccupations d’ordre social, particulièrement le cas de l’enseignement et de la santé ; les préoccupations liées aux investissements et aux secteurs productifs, notamment l’agriculture, la pêche et l’élevage ; les préoccupations liées à la décentralisation budgétaire et enfin les préoccupations liées au processus électoral.

Jeancy Nsingi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s