Libération de Kamerhe : « L’Etat de droit, la lutte contre la corruption et les détournements des fonds publics deviennent des slogans creux » (Noël Tshiani)

En République démocratique du Congo, les réactions ne cessent de tomber après la remise en liberté de Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Dans un tweet, Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, remet en cause l’état de droit prôné par le président Félix Tshisekedi.

« Si Vital Kamerhe sort de la prison sans avoir purgé la peine conformément à la loi, alors la RDC est mal partie sous la présidence de Fatshi. L’Etat de droit, la lutte contre la corruption et les détournements des fonds publics deviennent des slogans creux et sans signification », indique Noël Tshiani.

Condamné en appel à treize ans de prison, Vital Kamerhe a obtenu lundi 06 décembre 2021, la liberté provisoire sur décision de la Cour de cassation. Cette dernière intervient après plusieurs demandes de mise en liberté provisoire rejetées.

Le président du parti politique l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a été arrêté le 8 avril 2020 avant d’être condamné à 20 ans de travaux forcés pour détournement des fonds alloués aux travaux de 100 jours du président de la République Félix Tshisekedi. Il avait vu sa peine être réduite en appel à 13 ans de travaux forcés.

Jeancy Nsingi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s