Attentat d’une bombe à BENI : « Noël n’était pas joyeuse à BENI » (Chantal FAIDA)

La solution militaire n’est la panacée face à la crise qui endeuille les provinces sous État de siège.Près de 20 blessées graves et 8 personnes tuées dans un attentat à la bombe dans le restaurant-bar « In box »; les rebelles ADF seraient à l’origine de cette nième attaque sanglante a-t-on appris des sources officielles.
Selon la société civile de Beni, près de 6.000 âmes ont péri depuis le début des crises violentes perpétrées par les ADF.

Une personne qui meurt est une montagne d’intelligence qui s’écroule, dit-on.
Je formule le vœu de voir un dialogue entre protagonistes pour que la région puisse humer le calumet de paix. On ne le dira jamais assez, la solution militaire à elle seule ne peut restaurer la paix et la sécurité.

En ce moment la région où s’est produit l’attentat est sur-militarisee mais le pire est arrivé. FARDC-PNC- MONUSCO-Brigade FIB- UPDF (depuis peu)toutes ces forces dans un régime d’exception qu’est l’Etat de siège depuis mai; le bilan est lourd :

1.300 morts; des centaines de milliers de personnes déplacées, plusieurs villages incendiés ; des routes bloquées; des convois attaqués ; la douleur psychologique est innommable. Il urge de changer de fusils d’épaule.

Il est vrai que la réforme de nos forces de sécurité contribuerait à la mise sur pieds d’une armée forte et républicaine. Toutefois le Désarmement et la Réinsertion sociale des jeunes et éléments démobilisés des groupes armés non étatiques nécessite qu’il soit un service public à part entière et non un mécanisme public fortement transversal dépendant de l’aide au développement.

L’autre problématique reste le cahier des charges des ADF. Depuis 1986, ce mouvement rebelle composé des citoyens ougandais s’est installé chez nous mais ce n’est que vers 2010 près de 15 ans qu’il a commencé à s’attaquer aux innocents à l’arme blanche et autres munitions.

C’est facile de faire un raccordement frauduleux de penser que l’état islamique est le financeur de ce mouvement mais les modes opérationnels de ce mouvement varient à chaque attaque et donc il est très tôt de conclure que nous sommes victimes du terrorisme de EI- Daesh.

L’identité des ADF devrait orienter la stratégie de riposte. Un problème ougandais, qui vient se régler sur le sol congolais pourquoi donc???
Sommes-nous encore un État souverain qui contrôle ses frontières et les populations sur son sol?

Les options diplomatiques et politiques sont également à envisager pour espérer une stabilité durable. Nos pensées pieuses aux familles endeuillées.Je pleure avec Beni, Masisi, Rutshuru, Djugu, Drodro, #RDC.

Article16 #Constitution
La personne humaine est sacrée. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger.
Toute personne a droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi qu’au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l’ordre public, du droit d’autrui et des bonnes mœurs.
Nul ne peut être tenu en esclavage ni dans une condition analogue.

Nul ne peut être soumis à un traitement cruel, inhumain ou dégradant.Nul ne peut être astreint à un travail forcé ou obligatoire.

Chantal Faida Mulenga-Byuma
Activiste sociale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s