RDC : En collaboration avec le FMI plus de 400 organisations se regroupent au sein de REDHAC

C’est au cours d’une rencontre que avec les défenseurs des droits humains le lundi 25 avril dernier au Centre CEPAS dans la commune de la Gombe que le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale, REDHAC, est mise en place pour la promotion et la protection des défenseurs des droits humains en Afrique centrale ; l’implication pour la paix durable et enfin, la réconciliation dans la sous-région.

Pour ce faire, la directrice exécutive, Mme Maximilienne Ngo Mbe a encouragé les participants présents à continuer à lutter pour la protection des DDH.
« Cette organisation s’évertuera pour la protection et la sécurité des défenseurs des droits humains tout en renforçant les capacités de ceux-ci pour l’efficacité du travail produit par les DDH, la médiation, la prévention, la paix et la réconciliation nationale », dixit la directrice exécutive de ladite organisation panafricaine.

Il sied de rappeler tout en soulignant que le REDHAC est membre des organisations internationales oeuvrant dans le même domaine, notamment, du Comité directeur du Réseau panafricain des défenseurs des droits humains, du World Movement for Democraty, du Forum des ONG et du Comité de Pilotage de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Paix.

Prenant la parole à son tour, le 3 ème Vice-président et membre du Conseil d’administration, Sieur Fiston Manketa, a salué la présence et la disponibilité des participants et des membres de la délégation lui accompagné à cette rencontre hautement significative et importante. « Face aux menaces et aux intimidations subies par les DDH, nous devons nous unir afin de lutter ensemble et aller de l’avant », a exhorté Rostin Manketa. Toujours gardant la ligne, il a invité les DDH à contribuer positivement et consciencieusement dans la mise en place de ladite organisation citoyenne en République démocratique du Congo.

Ce Comité est composé notamment de Robert Kabakela, de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), coordonnateur ; Mme Viviane Kitete du Centre de rééducation pour l’enfance délinquante et défavorisée, coordinatrice adjointe.

D’autres personnes ont été également désignées notamment, Me Valentin ( Lideprov), Me Emmanuel Kabengele RRJSS, Kabasonga (OSD), Me William Wenga ( Human Rescue), Me Kalala( Institut alternative), Me Badibanga ( Toge Noire), Mme Mathilde Akakashi (bivcongo.net), Jean Bosco Puna ( SYNECAT), et Junior Safari ( REPRODEV).

Le REDHAC a été d’il ya quinze ans, dans la capitale rwandaise, à la suite de la déclaration sur les droits des DDH de 1998, et aussi la déclaration de Kigali et Grande Baie de 2003, dans le but de renforcer les statuts des DDH en Afrique, en général et dans la sous-région, en particulier.

Rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s