RDC : Quand UNPC trompe l’opinion ! (Tribune)

L’association sans but lucratif Union nationale de la presse du Congo vient de déclarer avoir radié le Journaliste professionnel Pero Luwara de ce qu’elle appelle « l’ordre corporatif » des journalistes professionnels oeuvrant en République Démocratique du Congo.

Motif, le Journaliste Pero n’a pas satisfait à l’invitation lui lancée pour répondre aux griefs mis à sa charge au sujet de sa récente vidéo diffusée sur la toile.

Luwara s’est occupé bizarrement du Président de la République jusqu’à utiliser certains mots impropres qualifiés de « violation des règles d’éthique et de déontologie des journalistes » congolais.

Nous condamnons ces propos du Journaliste professionnel Pero Luwara. Cependant, il nous est d’un devoir, en tant que chercheur, notamment, dans le domaine des médias, d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur certains aspects législatifs.

Les compétences sont d’attribution ».

Aucune loi du pays ne donne le pouvoir à l’UNPC de sanctionner les journalistes professionnels ni de leur délivrer la carte de presse.

De plus, la profession de journaliste n’étant pas à ordre, on ne peut pas parler de radiation.

L’article 1er des statuts de l’UNPC dit qu’elle est créée conformément à la loi sur les associations sans but lucratif. Une asbl ne peut pas s’arroger le pouvoir d’agir comme un ordre professionnel comparable à l’ordre des avocats, ordre des médecins, ordre des infirmiers, ordre des architectes, etc. En face de l’UNPC, il y a beaucoup d’autres associations sans but lucratif qui regroupent les journalistes professionnels.

L’UNPC ne peut pas être la seule ASBL à « radier » les journalistes professionnels car la Constitution a consacré la « liberté d’association ».

Par contre, la loi organique du CSAC RDC dit à son article 8 troisième tiret :

« Le Conseil a pour mission de veiller au respect de la déontologie en matière d’information. »

Ainsi, en dehors d’une action judiciaire, le cas du journaliste Pero Luwara ne peut être examiné que par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, non pas par une ASBL, grande soit-elle.

Donc, le document ci-dessous publié par l’asbl UNPC ne peut nullement mettre en cause le statut du journaliste professionnel Pero Luwara.

Pour le reste, on peut ou ne pas poursuivre le journaliste pour sa vidéo à problème.

Me Trésor Likonza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s