RDC : L’ENGAGEMENT DES JEUNES DU PPRD ET LA COMMUNICATION PENDANT LA PÉRIODE DE LA RÉSISTANCE POLITIQUE

1. QUID DE L’ENGAGEMENT POLITIQUE

L’engagement politique est une attitude qui consiste à intervenir dans la vie de la société. Il s’agit d’un mode de vie, d’une manière de voir l’existence qui transcende toutes les disciplines.

2. LES FORMES D’ENGAGEMENT POLITIQUE

Il existe différentes façons de s’engager politiquement. La plupart des jeunes en restent au vote, d’autres s’engagent dans un parti ou mouvement politique, d’autres encore à l’initiative ou à l’encadrement d’un leader politique appelé communément parrain politique.

3. LES RAISONS D’ENGAGEMENT POLITIQUE

Généralement on s’engage en politique, pour un idéal, une vision. Ainsi, dans les sociétés démocratiques, l’engagement politique peut prendre des formes très diverses et plus ou moins actives. L’une d’entre elles est évidemment l’exercice du pouvoir. Une seconde façon de s’engager politiquement est le militantisme c’est-à-dire le fait de participer activement à la défense d’une cause ou d’une idéologie de son parti ( PPRD)
Tout ceci passe par une bonne communication et Une résistance face aux différentes tempêtes qui se présentent.

II. DE LA COMMUNICATION DES MEMBRES PENDANT LA PÉRIODE DE LA RÉSISTANCE

La communication sociale est le processus d’échange d’informations entre acteurs sociaux. Elle se présente sous plusieurs formes notamment : la communication individuelle, la communication collective, la communication verticale, la communication latérale, la communication entre les individus et les groupes sociaux.


La communication sociale peut se faire directement. Les acteurs sociaux, qu’il s’agisse de simples individus ou des groupes d’individus, peuvent, en effet, échanger des informations ou des messages directement, c’est-à-dire sans intermédiaire, notamment dans des rencontres ou des réunions organisées en certaines occasions.

En dehors de cette forme directe, la communication sociale se fait par le truchement d’individus qui servent aux différents supports de la communication sociale que nous avons mentionnés ci-dessus. Il peut s’agir des batteurs de tam-tam, des sonneurs des cloches, des sirènes et des sonneries, etc …

Ces différents agents favorisent l’échange des informations ou des messages entre les différents acteurs sociaux émetteurs et récepteurs en manipulant certains appareils, en présentant des nouvelles ou des informations à la radio et à la télévision, en écrivant des nouvelles dans les journaux, etc…

LA FONCTION DE LA COMMUNICATION SOCIALE

Elle est pour le système social ce que le système de circulation sanguine est pour le corps humain ; la communication sociale permet au système social d’exister.
Le système social ne peut, en effet, exister ni développer les individus membres des groupes dont il est constitué , n’entretiennent pas des relations réciproques, c’est-à-dire ne communiquent pas.

La communication sociale permet aux différents éléments de la population de se rencontrer et d’établir entre eux des relations et des rapports sociaux. Grâce aux relations sociales et aux rapports sociaux, les différents éléments de la population peuvent mieux se connaître. Ce qui, en faisant tomber des préjugés défavorables, leur permet de se rapprocher les uns et des autres, de s’intégrer dans des groupes ou communautés.

Grâce aux relations sociales et aux rapports sociaux, ils peuvent aussi développer entre eux bien des éléments de similitudes qui peuvent contribuer à leur cohésion sociale. Ils peuvent également grâce toujours aux relations sociales et aux rapports sociaux qu’ils développent entre eux une certaine solidarité organique, support indispensable à toute cohésion sociale.


Cher camarade du PPRD et compagnons de lutte, la communication sociale permet au système social de se développer. Les membres des groupes dont le système social est constitué posent des problèmes dont attendent des solutions de la part d’autres individus ou de leurs dirigeants. D’autre part, ils ressentent des besoins dont ils espèrent des satisfactions de la part d’autres individus ou de leurs dirigeants.

Grâce à la communication sociale, ceux des cadres ou militants du parti, qui ont des problèmes et des besoins les transmettent à ceux qui en ont besoin d’autre part. En contribuant à baisser la tension entre les différents éléments de la population, la communication sociale contribue non seulement à notre cohésion mais aussi à notre développement.


India OMARI ( cadre PPRD)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s