France : Koffi Olomide reçoit les visas de ses musiciens pour son concert à Paris la Défense Arena le 27 novembre 2021

Contrairement à certaines spéculations de mauvais goût, le concert de Koffi Olomide se tiendra comme prévu, le 27 novembre 2021, à Paris la Défense Arena (France).

Selon les dernières nouvelles à notre possession, Mopao Mokonzi vient de recevoir quelques visas de ses musiciens du Quartier latin qui devraient l’accompagner sur scène pour ce grand rendez-vous musical qui marquera son retour sur l’espace musical international.

Toujours dans le même registre, le géniteur d’Afrocongo, Innocent Balume aka Innos’b a également confirmé sa présence à U-Arena. De plus, Charlotte Dipanda,Singuila et Diamond ont aussi été signalés clé invités de taille.

Bien avant la date fatidique de ce concert, Dobolo King sortira en début du mois de novembre courant, son projet titré « Légende », un album annoncé avec de nombreuses collaborations musicales. Et il entamera une tournée mondiale dès le mois de décembre 2021.

Axenordsudmedia

Assemblée nationale : Entérinement de Denis Kadima à la tête de la CENI


Après multiples contestations, l’Assemblée nationale a fini par entériné Denis Kadima, candidat de 6 confessions religieuses, comme le nouveau président de la la commission électorale nationale indépendante (CENI), ce, malgré le rejet de l’église catholique et l’église du Christ au Congo (ECC) ainsi que quelques députés nationaux de l’ensemble de Moïse Katumbi et le Fcc de Joseph Kabila.

Cet entérinement s’est déroulé au cours d’une plénière présidée par le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso ce samedi 16 octobre 2021.

A cet effet, le nouveau président de la ceni Denis Kadima ne travaillera pas seul sur ce poste. Il sera secondé par Monsieur Ilunga Lembow Bienvenue comme premier vice-président, madame Nseya Mulela Patricia comme rapporteur, Monsieur Mohindo Mulembi Paul rapporteur adjoint ainsi que Birembamo Balume désigné comme questeur adjoint.

Sont désignés au poste des membres, Boko Matondo, Ditu Monizu, Bimwala Mampuya, Ngalula Joséphine et Bisambu Mpangde Gérard ainsi que Omokoko Asamoto.

Il faut savoir que sur 10 membres qui ont pris part au vote, tous ont voté en faveur du candidat Denis Kadima.
Il convient également de souligner que le nouveau bureau de la ceni est constitué de 15 postes dont 1 président, 2 vice-présidents, 2 rapporteurs, 2 questeurs et 8 membres.

La rédaction

RDC : FCC et Ensemble de Katumbi bloquent la machine à l’Assemblée nationale

La plénière prévue vendredi 15 octobre 2021 pour auditionner le rapport paritaire sur la CENI a été officiellement reportée à une date ultérieure.

Tout porte à croire que le FCC de Joseph Kabila et l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi ont dû arriver à bloquer la machine, ce qui n’a permis aux députés de siéger afin de statuer sur ledit rapport.

Nous y reviendrons pour vous apporter plus d’éclairage à ce sujet dans nos prochains articles.

La rédaction

Musique : Annulation du concert de Ferre Gola au Casino de Paris, prévu pour le 07 novembre 2021

Initialement prévu le 07 novembre 2021 au Casino de Paris, le concert de Ferre Gola vient d’être annulé sur ordre de son producteur.

Le producteur est contraint d’annuler le concert de Ferre Gola qui aurait dû se tenir le 07 novembre 2021 au Casino de Paris, à 20h00″, peut-on lire dans un communiqué rendu public par le Casino de Paris sans en donner les raisons .

Le même communiqué stipule que les demandes de remboursement sont prolongées jusqu’au 30 novembre 2021. Et cela se fait via l’adresse électronique billeterie@casinodeparis.fr
« Nous vous remercions pour votre compréhension, en espérant vous retrouver sur scène prochainement », conclut le communiqué.

Masand Mafuta

Kinshasa : Zoe Kabila récupère sa maison après un prétendu déguerpissement

Après un prétendu déguerpissement, Zoe Kabila remis dans ses droits et récupère sa maison située dans la commune de la Gombe.

Pour la petite histoire, cette maison qui appartient à Katanga premier, petit frère de l’ancien président, Zoe Kabila, n’est qu’un associé dans cette boîte.

Après son instruction de déguerpir l’honorable Zoe Kabila de sa résidence, le ministre d’urbanisation est revenu sur la raison pour éviter cette erreur d’instrumentalisation de l’état sur cette affaire.

Il est d’observer que une telle affaire a été aussi infligée à plusieurs proches de l’ancien président comme le secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, Aubin Minaku, Ngoyi Kasanji et tant d’autres.

Tout en sachant que cette démarche n’a respecté son cours normal, les services qui ont été mandatés disent que c’est une erreur de leur part. Ils se sont trompés de la parcelle, la maison concernée était celle d’à côté du Général Mukulu dont sa femme est magistrat à la cour.

La rédaction

Meeting de Lamuka à Ste Thérèse : Martin Fayulu fustige la politisation de la CENI

Au cours d’un meeting populaire tenu le samedi 09 octobre au terrain sainte Thérèse dans la commune de N’djili, Martin Fayulu Madidi l’un des membres du présidium de Lamuka, a demandé aux congolais de contrecarrer la route à toute tentative visant à conduire le régime Tshisekedi au delà de la limite constitutionnelle de sin mandat actuel prévue en 2023.

Le président de l’Écidé accuse le régime Tshisekedi d’use de subterfuge, conscient d’un bilan à déconfiture, après avoir acheté la conscience des juges de la cour constitutionnelle, il cherche maintenant à placer un pion à la tête de la CENI pour la réussite de son plan.
« Ils ont placé les juges à la cour constitutionnelle, en attendant qu’ils choisissent un homme à la CENI pour le succès de son plan. », a déclaré Martin Fayulu

Dans foulée, le nouveau coordonnateur de la coalition Lamuka a applaudi des deux mains le duo Cenco-Ecc pour avoir dénoncé la corruption dans le processus menant à la désignation des nouveaux membres de la centrale électorale.
Pour lui, à travers cet acte, ils ont sauvé le pays. L’heure est venue de dire non à la CENI politisée, au glissement, à la fraude électorale et pour y arriver, la coalition Lamuka projete une marche le 16 octobre prochain.

Il sied de rappeler qu’au cours de ce meeting, Martin Fayulu a repris le bâton du commencement de lamuka pour un mandat de 6 mois.

La rédaction

Nord-Kivu/Santé: Resurgence du virus Ebola à Beni (Officiel)


A l’instar de la situation sécuritaire préoccupante caractérisée par les massacres des civils et la pandémie de la Covid19, la région de Beni doit encore faire face à la maladie à virus Ebala, une maladie vaincue dans la zone lors de sa dixième apparition en République démocratique du Congo, d’où une centaine des morts avaient été enregistrés en ville de Beni.

Selon les informations entrecoupées de l‘institut national de recherche Biomédicale (INRB), il s’agit d’un patient d’une vingtaine d’années qui est décédé après avoir contracté la maladie.
Celui-ci était décédé le 06 octobre dernier, après le décès d’au moins 3 autres personnes voisines qui présentaient les mêmes signes.
Et au finish, la maladie a été confirmée dans la région au centre de santé Butsili, située dans la commune mulekera en ville de Béni à l’est de la République Démocratique du Congo.

Ceci intervient après plus d’une année de la déclaration de la fin de la dixième épidémie dans la zone.

Samy K. Katembo

Sommet Afrique-France : Aucun Chef d’État africain convié, même pas Félix Tshisekedi

Paris n’a convié aucun chef d’État africain au nouveau sommet Afrique-France de ce 8 octobre à Montpellier, qui fait la part belle à la société civile. Un tournant dans les relations avec le continent ?

Finies les photos du président français au milieu des 54 chefs d’État africains, dont de nombreux autocrates vieillissants ou de jeunes officiers putschistes, dernière tendance en Afrique de l’Ouest.

Pour le traditionnel sommet entre la France et le continent, rebaptisé “nouveau sommet Afrique-France”, qui aura lieu [ce 8 octobre] à Montpellier, aucun président africain n’a été convié. Une première depuis la création de ces raouts diplomatiques symboles de la Françafrique, du nom des liens incestueux qui persistent avec l’ancienne métropole.

À la place des chefs d’État, la France a invité près de 3 000 jeunes entrepreneurs, des activistes de la société civile, des artistes et des sportifs du continent mais aussi de la diaspora. Soit “les forces vives qui représentent l’avenir de la relation entre l’Afrique et la France”, selon l’Élysée. Point d’orgue de ce sommet, une dizaine de participants pourront converser avec Emmanuel Macron le vendredi après-midi. Aucune personnalité connue dans cette liste restreinte. Ces heureux élus, dont une moitié de femmes, ont été repérés ces derniers mois lors de débats préparatoires tenus dans douze pays africains.

Les questions qui fâchent
La préparation du sommet a été confiée par Emmanuel Macron au philosophe camerounais Achille Mbembe, “qu’on ne peut pas accuser de complaisance envers la France”, souligne l’Élysée. Ce mandat a valu de nombreuses critiques parmi ses pairs au théoricien de la pensée post-coloniale. À longueur d’interviews, le professeur a assumé l’ambiguïté de l’exercice, assurant avoir eu une grande marge de manœuvre. Il a aussi remis un rapport au président français pour refonder la relation avec l’Afrique, au-delà du sommet de Montpellier.

Parmi ses propositions, Achille Mbembe prône notamment un nouveau fonds d’innovation pour la démocratie en Afrique et la création d’une maison des mondes.

La rédaction

Bunia-Ituri : 6 morts lors d’un affrontement entre les FARDC et 2 groupes armées à Ngongo

Mercredi 6 octobre dernier, la tranquilité des paisibles citoyens à encorz été tourmentée à Ngongo.RDC, nous sommes en Ituri, dans un village se situant à une dizaine des kilomètres au nord-ouest de la ville de Bunia.

En effet, des combats armés, alimentés par diverses types d’armes lourdes ou légères, ont opposé les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à la coalition F.P.I.C ( Force Patriotique et Intégrationniste ) et CODECO ( Coopérative du Développement du Congo). C’est depuis 4heures du matin du même mercredi que les crépitement de balles ont commencé à se faire entendre.

Des sources concordantes de la zone renseignent que les assaillants ont attaqué une position de l’armée gouvernetale pour tenter de reconquérir cette entité .La société civile locale , pour sa part, a établit un bilan provisoire de six civils tués dont trois motards , deux enfants et une vielle femme.
Ce bilan n’a pas encore été confirmé par les services de sécurité .

Lieutenant Jules Ngongo , porte-parole des FARDC en Ituri , à déclaré que la menace est écartée de la ville de Bunia et que les forces loyalistes sont déterminées à imposer la paix dans ce coin de la province de l’Ituri.Rappelons qu’en Ituri, l’état de siège a été instauré depuis mai 2021.

La rédaction