RDC : deux chinois condamnés à 10 ans et 3 mois de prison pour trafic des personnes à des fins sexuelles

Deux Chinois ont été condamnés à 10 ans et 3 mois de prison ferme à Kinshasa. Ils faisaient venir des Chinoises en RDC pour se livrer à la prostitution. Ils sont accusés de proxénétisme et trafic de personnes à des fins sexuelles.

Le verdict a été prononcé au petit matin de ce vendredi 19 novembre 2021 dans le procès en flagrance tenu devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe.

Huit autres Chinois ont été condamnés pour séjour irrégulier à mille dollars à chacun et 22 autres ont été acquittés. Bernard Bula, chef de bureau au ministère des Affaires étrangères, condamné à 10 ans de prison pour usage de faux. Il a délivré des visas de courtoisie à ces Chinois qui n’en avaient pas la qualité.

Jeancy Nsingi

Kinshasa : Zoe Kabila récupère sa maison après un prétendu déguerpissement

Après un prétendu déguerpissement, Zoe Kabila remis dans ses droits et récupère sa maison située dans la commune de la Gombe.

Pour la petite histoire, cette maison qui appartient à Katanga premier, petit frère de l’ancien président, Zoe Kabila, n’est qu’un associé dans cette boîte.

Après son instruction de déguerpir l’honorable Zoe Kabila de sa résidence, le ministre d’urbanisation est revenu sur la raison pour éviter cette erreur d’instrumentalisation de l’état sur cette affaire.

Il est d’observer que une telle affaire a été aussi infligée à plusieurs proches de l’ancien président comme le secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, Aubin Minaku, Ngoyi Kasanji et tant d’autres.

Tout en sachant que cette démarche n’a respecté son cours normal, les services qui ont été mandatés disent que c’est une erreur de leur part. Ils se sont trompés de la parcelle, la maison concernée était celle d’à côté du Général Mukulu dont sa femme est magistrat à la cour.

La rédaction

Beni-oïcha : 3 morts et deux peronnes foudroyée après une pluie diluvienne en Commune d’oïcha.

La commune d’Oïcha a été victime d’une catastrophe natutelle fans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 septembre 2021.
Il s’agit d’une pluie diluvienne. 3 personnes d’une même famille ont trouvé la mort dis cette pluie alorsqu’ils dormaient. Il s’agit de madame Muvambi Kavugho Roseline, et ses deux enfants.

D’après les témoignages c’était aux environs de 22 heures locale qu’un palmier a été arraché du sol par cette pluie violente. Ce palmier est ensuite aller se jetter sur la maison de madame Brigitte, emportant sa maison, elle et ses enfants. Les faits se déroulent dans le Quartier Mbimbi, cellule Katsiwa Babwisi.

La même nuit, deux autres personnes se retrouvent foudroyer un peu plus loin du lieu oû 3 personnes ont laissé leur vie.
Les victimes foudroyées ont, heureuseent, été dépéchées à l’hôpital Général de référence d’oïcha, pour les soins appropriés.
Nous sommes à quelques mètres du complexe scolaire les copains , dans le quartier Pakanza allant vers kyuna dans toujours dans la commune d’Oïcha.

Par ailleurs, la toiture de l’église locale CECA 20 Eli Beteli communément appelé CECA 20 Mbimbi a égaemebt été emportée, par la même occasion.

La rédaction

Nord-Kivu : le discours du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi aux Nations unies sur l’état de siège qualifié d’un faux pas de plus ( population de Beni)

Les réactions fusent de partout après le discours du chef de l’État congolais devant les nations unies faisant état des avancées significatives de l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri. Selon lui, c’est grâce à la pression de ce régime militaire que plusieurs groupes armés se sont rendus aux forces armées républicaines, et d’autres ont été neutralisés.

Ce, aux côtés de plusieurs réseaux de trafic d’armes et munitions démantelés.
Sur terrain à Beni, ce discours de Félix Antoine Tshisekedi suscite émotions, tristesses et désolations dans le chef de la population victime des attaques et embuscades des ADF en dépit de l’Etat de siège et depuis plusieurs années.

Ces Benitiens victimes de violences qualifient ce speach du Président d’injures à l’endroit des populations tuées par les ADF toujours actifs dans la région de Beni.

Malgré l’avènement de cette mesure spéciale du chef de l’État et commandant suprême des forces armées républicaines, les civils continuent de mourir comme à l’abattoir par tour de rôle, et même une centaine de villages ont été vidés de sa population.

«le chef de l’Etat ignore encore la réalité qui se passe sur terrain. Que dire encore des avancées de ce régime militaire ? Les civils meurent chaque jours dans différentes attaques et embuscades attribuées aux ADF. La situation s’est dégradée après cette mesure» indiquent-ils.

Rappelons que plusieurs villages sont devenus la cible des ADF après l’instauration de l’état de siège, d’où les civils sont sauvagement tués et des maisons incendiées.

Samy K. Katembo

Kongo-Central : le ministre provincial des finances dans le viseur dela justice

On l’accuse de détournement de 986 270 dollars américains , équivalent de 1.972.540.000 FC. Lui, c’est l’honorable Pierre Kabangu, jusqu’ici ministre provincial des finances au Kongo -Central.

En effet, le procureur près la cour de cassation Victor Mumba Mukomo a , dans un réquisitoire envoyé ce mardi 14 septembre au bureau de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, sollicité l’autorisation des poursuites contre le ministre des Finances Pierre Kabangu pour la détournement de deniers publics après un rapport de l’inspection générale des finances qui évoque le détournement d’un montant de 1.972.540.000 FC. soit 986 270 dollars américains.
Selon ce rapport de l’IGF, l’argentier de l’ex gouverneur Matubuana aurait touché cette somme au motif des frais secrets de recherche auprès du comptable public principal, qui est déjà aux arrêts, sans fournir des pièces justificatives.

Merveille Mpandanjila

RDC/Nord-Kivu : des morts et des disparus dans une nouvelle violence ADF à Bashu

Depuis plusieurs décennies, des habitants meurent égorgés ou criblés de balles, sans trop savoir pourquoi.

Quant au fait, trois personnes ont de nouveau été tuées dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF, à Kyakolya dans la notabilité de Makungwe, groupement Isale Kasongwere en chefferie des Bashu près du Graben , au pieds de la montagne Muhulungu dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

«Une incursion des rebelles ADF la nuit du dimanche à Lundi fait provisoirement 3 morts et plusieurs disparus, des menaces très sérieuses peseraient sur certaines grandes agglomérations dont Mutendero-Kilau, Bulambo, Isonga, Muvulya, Kavasewa», a indiqué Saidi Balikwisha, député provincial élu de Bashu.

Cet élu de Beni a par ailleurs lancé un appel aux députés nationaux de voter une loi portant l’autodéfense dans la région de Beni pour épargner les vies humaines.

«J’exhorte surtout les députés nationaux à initier une demarche parlementaire (loi) qui permettra la mise en application de l’article 63 de la constitution relative à l’autoprise en charge, car il existerait des jeunes gens courageux capables d’accompagner les FARDC dans la traque des rebelles ADF.» conclut-il.

Samy K. Katembo depuis beni

RDC-Bukavu : Un militaire onusien menacé par les jeunes pour la torture d’un chauffeur de la RVA

Pendant que quelques militaires onusiens étaient entrain de torturer un chauffeur de la RVA. Certains jeunes ont réussi aussi à récupérer un de ces militaires et lui ont rendu les mêmes leçons.

L’ image a choqué et scandalisé plus d’internautes ce samedi 24 avril 2021, il s’agit d’un chauffeur de la Régie des voies aériennes (RVA) en train d’être tabassé et tiré dans tous les sens par les militaires de la MONUSCO dans les installations aéroportuaires de Kavumu à Bukavu au sud-kivu, le péché du chauffeur de la RVA, c’est avoir cogné les cortèges de véhicule de la MONUSCO, et en représaille la population s’en est prise contre un casque bleu de la MONUSCO.

Informé, de cette situation le chef de la MONUSCO au Sud-kivu Marc Karnard Sauro qui a regretté l’acte causé par les militaires onusiens et a présenté les excuses à la Régie des voies aériennes avant de préciser que les enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités des uns et des autres dans cet incident .

Silas MUNGINDA

Beni: Une nouvelle attaque des ADF fait 6 morts à Batangi-Mbau

Une nouvelle attaque des rebelles ADF a été enregistrée dans le groupement Batangi-Mbau territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu ce vendredi 23 avril 2021.

D’après l’administrateur du territoire de Béni qui livre l’information, 6 personnes ont perdu la vie pendant les atrocités.

« Une nouvelle ADF attaque a eu lieu aujourd’hui dans le groupement de Batangi-Mbau. Ils ont tué 6 civils et enlevés plusieurs encore »,a déclaré à la presse Donat Kibwana.

De son côté, la société locale indique ces tueries ont crée la psychose dans plusieurs villages de coin du pays.

Socrate Ndala

Lomami: l’Assemblée provinciale a adopté le calendrier de la session ordinaire de mars ce mercredi

Les députés provinciaux de Lomami ont adopté ce mercredi 21 avril 2021 le calendrier des matières à traiter au cours de la session ordinaire de mars, lors d’une séance plénière tenue dans la ville de Kabinda.

Selon la lecture du projet de calendrier faite par le rapporteur adjoint Cyrille Ngoyi Nsulu, cette session va se pencher sur des nouvelles matières, arriérés législatifs et non législatifs adoptés par la conférence des  présidents.

S’agissant des matières du domaine non législatif, il est prévu de nouvelles matières telles que l’enquête sur la gestion des finances, le contrôle budgétaire, examen de participation des députés à la session extraordinaire de janvier 2021, l’élaboration et adoption du projet du budget de l’assemblée provinciale.

Dans la catégorie des arriérés législatifs, la plénière va procéder à l’examen des projets ci-après :

  • Projet d’édit portant fixation des droits fonciers et coutumiers;
  • Projet d’édit portant budget rectificatif de la province de Lomami exercice 2020;
  • Projet d’édit reddition des comptes 2020,
  • Proposition d’édit portant fixation des dispositions spécifiques relatives à la pèche dans la province de Lomami,
  • Proposition d’édit portant mesures d’encadrement des services dans la lutte contre l’insalubrité publique dans la province de Lomami,
  • Proposition d’édit portant dispositions relatives à la consolidation de la résilience des actions sanitaires dans la province de Lomami.

Socrate Ndala

RDC-Securité : 12 morts, plusieurs blessés et beaucoup de dégâts matériels tel est le bilan provisoire ( Gouvernement provinciale Jean BAMANISA

Il y a eu une attaque non loin de l’aéroport du Bunia en Uturi, environs 10 Civiles tués, plusieurs blessés, les vaches pillées, des maisons incendiées, et d’autres pertes matérielles dans cette attaque attribuée aux miliciens FPIC appelés KIYINIYA KALIMA en convivence cette fois-ci avec les miliciens de CODECO, l’attaque a eu précisément au village de Nyara shayi .

Pour le député provincial Wilson MUGARA, il faut lancer des offensives militaires contre tous les groupes armés actifs dans la région.

« Notre population est fatiguée avec ces histoires qui se passent en Uturi de manière générale mais en particulier en territoire de Djugu et Durum, on vient de le vivre aujourd’hui ce matin, on apprend que les éléments en coalition vient de siéger notre regroupement. Voilà nous alertons le pouvoir central qui gère la question de sécuritaire de manière principale pour lancer une offensive généralisée de traquer tous les groupes armés »a-t-il lâché sur les Ondes de Top Congo.

Du coté des autorités provinciales ont confirmé justement le bilan de cette attaque, le gouverneur Jean BAMANISA joint sur les Ondes de Top Congo .

« Il y a plus de 12 morts qu’on a déjà compté, de cases brûlés, de magasins incendiés, on a réagi pour neutraliser les personnes qui sont en train d’insécuriser la ville, la défense est une responsabilité du gouvernement central, beaucoup de critiques contre gouvernement provincial mais on n’a pas l’armée sous notre gestion ni de force de polices, nous ne cessons d’utiliser les armes que nous avons : c’est la conviction de la population à être unie et à bouter les ennemies qui sont dans nos maisons et à les dénoncer » a-t-il dit.

Signalons que cette attaque a eu lieu vers 3 heure du matin de ce mardi donc plusieurs personnes ont été surpris dans leur sommeil.

Silas MUNGINDA